•  

    Océans de LED

    Sur l'hémisphère nord de notre belle planète bleue, décembre et janvier sont les mois des ténèbres. Les nuits s'allongent à l'infini d'un sommeil réparateur pour recharger nos muscles et neurones fatigués par six mois d'été et d'automne épuisants de généreux dons de lumière solaire. Mais les ténèbres du cœur de l'hiver réveillent nos peurs ancestrales de bêtes sauvages qui sommeillent en nous. Alors pour contourner l'obstacle, nous avons inventé la fée électricité. Toute cette débauche d'éclairage de vitrines et rues de nos joyeuses villes nous permet d'évacuer ce sauvage qui nous titille. Des millions de lumières scintillent comme des étoiles sur les océans baignés de soleil pour effacer ces noirs nocturnes qui nous importunent. Hélas à vouloir trop nous éclairer pour les fêtes hivernales nous basculons dans l'inconscience d'un excès de consommation électrique qui grève nos budgets communaux et qui participe au dérèglement climatique. A Paris, sur les Champs-Élysées jusqu'à mi-janvier, un million d'ampoules vont briller. D'accord ce sont des LED peu consommatrices, mais un million de LED ça finit par manger du courant électrique, voir beaucoup puisque à l'échelon de notre petit hexagone France ça représente l'équivalent de la production d'un réacteur nucléaire. Bof me direz-vous, un de plus, un de moins, nous ne sommes plus à un réacteur près quand il s'agit de nous faire artificiellement rêver. L'ennui, notre petit hexagone France ne représente qu'une goutte d'eau de l'hémisphère nord de notre belle planète bleue. Et une goutte plus une goutte, plus une autre goutte d'eau ça finit par représenter quelques réacteurs supplémentaires. Toute cette énergie gaspillée, planète Terre ne va pas tarder à nous le facturer en dérèglement climatique avec et même sans TVA ajoutée car planète Terre se moque de nos dollars et euros sonnants et trébuchants. A quand un peu plus de raisonnable de notre part, avant la catastrophe imminente qui nous guette au coin du bois pour ceux qui ont la chance de vivre encore à la campagne, et au coin de la rue pour ceux qui ont choisi les beautés du béton banché brut de coffrage et des goudrons nids de poules. ? Nous vivons une civilisation de lumières aveuglantes qui nous fait perdre la raison. La transition énergétique est en bonne marche LED. A nous de discerner le bon grain raisonnable de l’ivraie des mauvais excès.

    Océans de LED

    Bonne fin d'année 2017, joyeuse année 2018

     

     


    4 commentaires
  • JOYEUX NOËL 2017


    10 commentaires
  •  Gros bec

    Tous les ans à l'approche de l'hiver un gros bec s'installe pour quelques jours au jardin moyennant un loyer gratuit à Canardjaune.

    Gros bec

    Puis repart vers d'autres cieux sans laisser d'adresse ni signaler son départ.

    Gros bec

    Très farouche, il n'aime pas se faire tirer le portait ni de face, ni de profil.

    Gros bec

    Mais aujourd'hui pendant un bref instant, il ne m'a pas vu aussi clic clic et re-clic photographique.

    Gros bec

    Le ciel était très gris, la luminosité réduite et il était à distance éloignée.

    Gros bec

    Enfin c'est mieux que pas du tout à partager.

    Gros bec

    Bonne semaine à toutes et tous.

    Gros bec


    5 commentaires
  • Record Après le Vendée Globe 2012/2013, la route du Rhum de 2014, la Transat Jacques-Vabre 2015, et la Transat anglaise 2016, dans ce difficile tour monde en solitaire, tu m'as une fois de plus fait rêver. Ton exploit est à la hauteur de cette brillante traversée. Tel un requin marteau tu as martelé et frappé fort en pulvérisant de 6 jours le record de l'an passé de ton prédécesseur Thomas Coville. En habile loup des mers tu confirmes tes qualités de grand navigateur. Te voilà aujourd'hui à la plénitude de tes moyens physiques qui confirment ta grande intelligence. Ton bateau et les techniques informatiques associés étaient certes des alliés sûrs pour remporter cette victoire, mais tes décisions de navigations et ton instinct de grand marin forgé avec l'aide du « Sorcier de la météo » Jean-Yves Bernot assisté de Corentin Douguet et Émilien Lavigne sont finalement le résultat d'une équipe soudée pour gagner. Merci François Gabart petit goujon d'un fleuve Charentais devenu, telle une baleine à bosse hors des eaux, un géant des océans. Encore une fois merci de m'avoir fait rêver les beautés de notre petite planète bleue si belle et si fragile.

    Record

     François Gabart chez Canardjaune en 2013 c'est Vendée Globe ICI.

    Merci François Gabart

    Bonne semaine à toutes et tous.


    4 commentaires
  • Gastéropodes

    De bourgogne bien dodu, où de Poitou-Charentes en petit gris, certains semblent aimer le chocolat au point de colorer leur coquille en version africaine.Le saviez-vous ? Plus de 400 espèces d'escargots et limaces sillonnent avec lenteur les vastes espaces très variés de notre belle France. Ennemis jurés des jardiniers, car ils dévorent feuilles et bourgeons en un tour pied bien ancré jusqu'au cœur des corolles de fleurs.

    Gastéropodes

    Cependant, ils font partie du paysage et sont nos compagnons de route de la vie sur Terre. Pour combien de temps ? Les déferlantes des poisons Monsanto et consorts les déciment au point que certaines espèces sont d'ors et déjà inscrit sur la liste rouge des gastéropodes vulnérables ou disparus.

    Gastéropodes

    Jardiniers qui possédez un territoire plus vastes que vos planches de salades, agriculteurs qui entretenez quelques haies bocagères n'y déposez plus des poisons Bayer en version « Baigon vert de gris sentant la mort ». Les Cochlostomes, Elégantes striées, Ambrettes, Maillots, Clausilies, Bulimes inverses zébrés et tronqués, Troques élégantes, Soucoupes communes, Hélice des bois, Caragouilles rosées, Boutons , luisants, escargots de Quimper, de Poitou-Charentes et de Bourgogne vous remercierons de votre bienveillance à leur égard.

    Gastéropodes

    Ainsi la biodiversité de la faune ailée des passereaux se renforcera et Gaïa retrouvera progressivement la santé. Comme nous sommes intimement liés à elle, sa santé améliorée est gage de meilleur santé pour nous.  Nous ne sommes qu'un petit  maillon faible de la complexité du monde qui grouille ici bas. Ne l'oublions pas.

    Gastéropodes

     

    Bon dimanche 10 décembre 2017 à toutes et tous.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique