• Alex

    Quand Météo-France nous annonce l’arrivée d’une tempête Alex du côté de la Bretagne, et que celle-ci s’accompagne d’un épisode méditerranéen jusqu’à Menton la situation est grave. Le bord de mer de Menton, cette perle de la côte d’azur, prend alors des allures de fantômes marins qui se déchaînent en langues d’ogres menaçantes pour tenter de dévorer la promenade du soleil totalement éteinte de ses rayons d’automne.

    Pluie et vent en escouades bien fournies secouent la mer en débordements de fleuves côtiers brusquement alimentés par des orages qui transpirent à grosses gouttes sur les montagnes de l’arrière pays. Les épisodes méditerranéens de type Alex sont imprévisibles en quantités d’eau et de vent déversés.

    Météo-France prudente déclare alors le département des Alpes-Maritimes en zone rouge orages-inondations. Les autorités locales prennent aussitôt le relais et décident la fermetures des écoles, principaux commerces et transports collectifs routiers et ferroviaires . Mais hélas ce n’est pas suffisant car les orages d’ordinaire plus près de la façade maritime se délestent en quantités d’eau invraisemblables sur les hauteurs des arrières pays niçois, mentonnais et ligure.

    La catastrophe éclate en pleine nuit et se dévoile le lendemain au grand jour. Les rivières La Roya et la Vésubie ainsi que le fleuve Var surgonflés d'eau emportent tout ce qui se trouve dans leurs lits majeurs à la manière de la catastrophe du barrage de Malpasset ayant cédé sur les hauteurs de Fréjus en 1959 et de Vaison-la-Romaine en septembre 1992. Ce vendredi 2 octobre 2020, l’alerte Météo était rouge sur le département des Alpes-Maritimes et ce n’était pas une plaisanterie.

    Mes pensées les plus sincères à ceux qui ont tout perdu et mes condoléances aux familles endeuillées.

     

     *Le lendemain matin samedi 3 octobre 2020 un soleil radieux semblait avoir tout oublié des évènements de la veille.

    Décidément Baudelaire avait raison:

    "La Nature est un temple où de vivants piliers

    Laissent parfois sortir de confuses paroles

    L'homme y passe à travers des forêts de symboles

    Qui l'observent avec des regards familiers..."   

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Octobre à 10:30

    Bonjour c'est vraiment catastrophe de voir cela malgré tes belles photos cela fait beaucoup de peine pour ceux qui on tout perdu j'aie vue ces dégâts à la tv ca fait très mal au coeur et oui la météo ça devient vraiment horrible une pensée aussi à tout ces personnes bonne journée bisou Claudine Daniel

    2
    Lundi 5 Octobre à 12:13

    tes images font peur ! la nature se venge de plus en plus de ;'inconséquence des hommes, mais elle se venge aveuglément... Chez moi, ce fut moins fort qu'annoncé...

    3
    Lundi 5 Octobre à 15:25
    Malheureusement je pense que l'homme et son besoin de tout bétonner est en partie responsable. Quelle tristesse une fois de plus.
    4
    LABORDE Marie
    Lundi 5 Octobre à 18:00

    Bonjour Michel, je suis très triste de ce déchaînement météorologique qui a causé des pertes humaines, des dégâts colossaux, certains se trouvant sans maison car les eaux ont tout emporté dans leur course effrénée. Merci pour tes photos, elles sont impressionnantes. Mes meilleures pensées vont à ceux qui ont perdu des proches, qui sont blessés, les disparus aussi, ceux qui se retrouvent sans aucun bien, c'est vraiment une grande catastrophe. L'homme y est peut-être pour quelque chose mais c'est surtout la planète qui s'achemine vers un changement d'ère, elle a besoin de se régénérer. Bises de Marie.

      • Vendredi 9 Octobre à 21:36

        Bonsoir Marie: Cet évènement météorologique devrait nous amener à mieux réfléchir sur notre façon d'aménager notre environnement de vie. C'est hélas une terrible épreuve pour tous les habitants de ces vallées profondes et très encaissées. Les paysages y sont sublimes et j'aime y randonner. Encore une fois mes plus sincères pensées envers ceux qui ont tout perdu dans ce désastre. Bises et bon week-end

    5
    Mercredi 7 Octobre à 11:16
    francinea

    c'est terrible, on dirait qu'il y a eu un tremblement de terre; à force de tout bétonner, l'eau ne peut plus s'écouler, rien n'a été fait, malgré les catastrophes à répétition; les routes seront reconstruites, re bétonnées, et ça continuera; ces gens qui ont tout perdu, c'est horrible, il faut pouvoir se relever après ça; bonne journée

    6
    Dimanche 11 Octobre à 12:41

    Bonjour, ces images parlent d'elles-mêmes, ce n'était pas, en effet, une plaisanterie.

    J'espère que l'appareil photo est resté sec.

    Malpasset, oui, j'ai souvenir d'avoir entendu ce nom dans ma jeunesse, et ai vu le site il y a quelques années en vacances à Roquebrune sur Argens au cours d'une randonnée.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :