• Alexia-Jonathann, la paix?

    Alexia-Jonathann, la paix?

    Une poussière d'étoiles embrume la voie lactée

    Dans les méandres du fleuve se dissimule la vérité.

    Parfois au détour d'un chemin creux avec alacrité,

    Elle se dévoile enrobée de ronces et de fleurs d'églantier.

    Sans pont, elle franchit les halliers en humble gargotier.

    Dans la vase de la mare une multitude de têtards.

    Pour embrouiller la piste, cette bande de noirs fêtards

    Se muent en bredouilles vertes grenouilles.

    le poids du temps forge les strates des quenouilles

    Qui tissent l'étoffe de cet imbroglio de vérité cachée.

    Alexia-Jonathann, le linge d'une histoire médiatisé.

    Une poussière d'étoile saupoudre la voûte du ciel.

    L'amertume diluée dans l'espace temps déverse un fiel

    Qui explose au grand jour en vengeances profondes.

    Les éclats des obus déchirent les chairs fécondes.

    Des lambeaux de douleurs émergent en surface.

    Les brumes d'automne tentent d’en effacer les traces

    Une poussière d'étoiles parfume la voie lactée.

    Alexia-Jonathann, la paix?


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Novembre 2020 à 21:04

    Bonsoir,

    Vos lignes sont belles et terribles. 

    Quel mystère épais, que l'homme et ses laideurs.

    Des ronces parfois on fait un miel ; des plus belles fleurs une liqueur rance.

    Mais il faut toujours souhaiter la paix, oui.

    Geontran.

    2
    LABORDE Marie
    Lundi 23 Novembre 2020 à 00:56

    Bonsoir Michel,

    Très joli texte, c'est de la pure poésie avec un nuage de mystère et un voile lugubre qui enveloppe le tout. 

    Je n'ai pas entendu parler d'Alexia-Jonathan mais ça me semble bien triste. Pourtant Alexia, ça me dit quelque chose. Pardon pour mon ignorance, l'ai-je oubliée ? 

    Bonne semaine remplie de tout ce que tu veux.

    Bises de Marie.

    3
    Lundi 23 Novembre 2020 à 11:32

    Peut-être effectivement, une affaire trop médiatisée mais quand j'entends les journalistes dire que cette famille va maintenant pouvoir tourner la page ! .. comment une maman peut-elle tourner la page, elle reste en deuil sa vie entière. Ce Jonathan  représente l'horreur qui se manifeste si souvent dans ce monde en perdition.

    4
    Lundi 23 Novembre 2020 à 13:25

    Bonjour c'est vraiment un très joli texte que tu partage et très belles photos bonne journée bisou Claudine Daniel

    5
    Mardi 24 Novembre 2020 à 15:41
    francinea

    Bonjour, très joli texte; hélas il sortira de prison bien trop tôt, c'est ça la justice française; je te souhaite une bonne journée, bisous

     

    6
    Mardi 24 Novembre 2020 à 19:12

    Un beau texte qui ne  juge pas ce que l'on ne connait pas. La nature humaine peut faire le bien ou le pire.

    7
    Jeudi 26 Novembre 2020 à 16:49

    je trouve cette histoire bien trop médiatisée   je pense que la famille d'Alexia ne pourra jamais vraiment tourner la page 

    mais heureusement le chagrin finira par s'atténuer quand même un peu  bon courage à eux 

    bises Cathline 

    8
    Vendredi 27 Novembre 2020 à 09:45

    Bonjour,

    il fallait oser, il fallait le faire, bravo pour ces vers empreints d'un certain mystère. Et bien rythmés de surcroît, j'aime.

    Trop médiatisé, oui, comme la plupart des faits divers désormais - songeons que celui-ci ne fit qu'une seule victime.

    La curiosité malsaine des multitudes fait toujours recette.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :