• Café-bar des nuages

    Cet hiver encore dame « La Charente » s'est lovée dans son lit majeur. Elle n'a pas lésiné sur l'envergure des couettes du lit. Elle se paye le luxe d'une crue largement décennale au point d'immerger certaines lignes d'autobus de grand-Angoulême.

    Depuis plusieurs années elle découche souvent et largement de son lit mineur. Gare aux imprudents qui osent défier ses sautes d'humeur envahissantes.

    Bâtir en zone inondable près d'une rivière ou d'un fleuve, c'est s'exposer à des ennuis fort désagréables. Le soir l'été en pleine chaleur c'est agréable d'habiter près de l'eau, mais l'hiver en cas de crue, c'est catastrophique et vire au cauchemar.

    Mes meilleures pensées et toute ma compassion pour tous ces gens qui ce soir, sinistrés des eaux, sont dans la peine.

    Cet après-midi, à la faveur d'une fenêtre d'accalmie de pluie plus pincée de soleil, je suis allé randonner à bicyclette sur les seules parties émergées des coulées habituellement qualifiées de vertes et devenues coulées bleue en soleil d'or teintées parfois de noir et blanc.

     Oh ! mon fleuve « La Charente » comme j'aime ta beauté majestueuse. Comme j'affectionne tes surprenantes peintures en soleil couchant.

    En ces paysages de douces collines, la langueur de tes sinuosités même par temps de crue donne l'impression que tu dors.

     Mais que d'eau, que d'eau. Où as-tu été boire tout ça? Au bar-café des nuages bien sûr. Arrête de boire, tu te rends ivre. Et ton ivresse me saoule. Aller, digère toute cette boisson saumâtre douce amère et retourne te coucher dans ton lit d'été où j'aime tant me baigner.

     

    Bonne fin de semaine à toutes et tous.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Février à 11:16

    La Loire fait la même chose, mais cela fait de beaux paysages, parfois surréalistes !

    2
    Vendredi 5 Février à 14:22

    C'est fou, cette impression de tranquillité après le tumulte. Pourtant, quand elle se retirera, on verra les dégâts innombrables causés par cette saoulerie des nuages.

    La puissance de l'eau est sans pareille. Quand nous avons acheté la maison, nous nous sommes assurée qu'elle n'était pas en zone inondable. Ce qui est le cas, car elle est construite sur une butte. Mais toute une partie du jardin l'est (inondable). Mes pauvres plates-bandes ne résisteraient pas à un débordement, alors, quand les eaux montent, mon angoisse monte avec elles. Mais ce n'est à rien à côté de ceux qui craignent de voir leur maison engloutie sur les eaux, et pour lesquelles j'ai, comme toi, une intense compassion. L'impuissance est un sentiment auquel l'homme n'est plus habitué, aveuglé par sa puissance - qui n'est qu'apparente. La nature parfois nous rappelle à l'ordre.

    Bon week-end... au sec !

    Pierre

     

     

     

    3
    Samedi 6 Février à 02:25

     je compatis vraiment avec tous ceux qui subissent ces inondations  chaque fois que ça arrive où que ce soit

    cela me ramène à la catastrophe de Vaison  j'espère que vous avez les pieds bien au sec 

    bon dimanche bises à tous les deux  Cathline

     

    4
    Samedi 6 Février à 12:26

    Bonjour se sont des magnifiques photos mais malheureusement plein de tristesse avec ces inondations chez nous il a plut aussi énormément mais pas grave comme chez vous je suis de tout coeur avec les sinistrés pensée pour eux bon samedi bisou Claudine Daniel

    5
    Dimanche 7 Février à 23:46

    les photos qui témoignent d'inondations sont toujours très belles pour ce qui est de la nature mais pour ceux qui vivent cette situation, c'est un drame et pourtant, nous sommes tellement responsables .. la nature n'aime pas qu'on lui vole ses droits.

    6
    Lundi 8 Février à 18:37

    Bonjour,

    ah, tu es par là. Que d'eau en effet... et que de tristesses à engloutir pour certains.

    J'ai connu ça dans ma jeunesse, c'était (c'est toujours) le Tarn près d'Albi, qui noyait la partie basse de notre village, et on hébergeait parfois des sinistrés pour une semaine à la maison.

    Le boulanger avait le four noyé et on devait acheter le pain à la ville pendant quelque temps.

    7
    Dimanche 14 Février à 13:35
    francinea

    Bonjour, l'avant dernière photo est fabuleuse avec tous ces poteaux qui se reflètent dans l'eau; à construire là où il ne faudrait pas, et à bétonner à outrance, on s'expose à des ennuis, c'est écrit, mais ça n'a aucune importance ! je te souhaite une bonne journée, bisous  

     

    8
    Mercredi 17 Février à 18:33
    Annick SB

    Bonsoir . Elles sont très impressionnantes toutes vos photos d'inondation. C'est terrible quand on y pense tous ces phénomènes météo exacerbés par notre bêtise ... Triste ...

    9
    Mardi 23 Février à 07:47
    Passtelle

    Extra cette série, totalement surréaliste... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :