• Cardinal Fifi, ça suffit

    Le cardinal Fifi, empêtré dans la tempête des grandes marées du prochain équinoxe de printemps, persiste et signe. En prime-time à Paris, hier après-midi, du haut de sa chaire, il nous a asséné son discours éculé de rassembleur. Le navire coule, les rats bons nageurs sautent à l'eau et laissent le capitaine à la manœuvre ultime avant le glouglou final. Le vent souffle à décoiffer les têtes gominées bien pensantes . L'averse, envoyée par son copain sortant le président Gouda 1er de Hollande, cingle le visage fatigué du cardinal au long court. Le discours accrocheur du grand orateur galvanise les fidèles du j'y suis, j'y reste. Aveuglé par la victoire de son diplôme des primaires, il occulte et déni tout ce qui dorénavant lui barre la route qui conduit au temple élyséen. L'ombre épaisse de Sainte Pénélope assombrit le chemin pour parvenir à la lumière du peuple.

    _ «Je suis le seul candidat qui possède la légitimité du pays. Aux urnes les votants minoritaires et à majorité vote blanc parleront pour mon ego. Je finirai grand cardinal Fifi croquemitaine de France dans l'histoire de la République Laïque. »

    Hélas, hélas, trois fois, hélas, pour l'heure les hosties sondages ne remplissent pas suffisamment le calice. Le miracle de la multiplication des petits « sablé-sur-Sarthe » grillés des matins qui chantent est mirage dans le Sahara.  Qu'importe

    _ « je suis le meilleur, je vous le dis et redis tous les jours. Dans 50 jours je tiendrai devant vous mes premiers discours de Président de France et de Navarre . Je vous le promets » …

    Et pendant ce temps là, la maison Terre se consume. Les tuiles du ciel commun aux sept milliards d'humains s'envolent et s'évanouissent une à une dans la spirale du cosmos. L'air de la planète Eau pourtant brassé par de plus en plus nombreuses et puissantes dépressions ne parvient plus à se régénérer pour purifier nos fragiles bronches. Nos amis les millions d'arbres, poumons de Gaïa, sont la proie facile des tronçonneuses des mafieux impunis. L'eau de nos lacs, rivières et nappes souterraines livrée, en pâture comme vulgaire marchandise, aux multinationales, devient jour après jour cloaque immonde. Nos océans s'asphyxient sous un déferlement de plastiques qui finissent en un sixième continent de nano-particules. La biodiversité du vivant, sur et sous Terre, dans l'air et dans l'eau, s’effondre. La maison Terre brûle. Les pompiers politiques de service, sont à des années lumières pour éteindre l'incendie qui violemment prend de l’ampleur. Cardinal Fifi, ton programme est pipi de chaton face à la vaste tâche que devra accomplir le sauveur de notre humanité pas encore né. Cardinal Fifi ça suffit tes jérémiades. Ton prêche, pour l'avenir du monde n'est pas du tout le bon. Il est passéiste. Un discours d'un certain ingénieur agronome René Dumont candidat à l'élection présidentielle de 1974 Voir ICI , est quarante trois ans plus tard toujours d'actualité et à mille lieues du tien. Hélas les français ne sont  toujours pas mûrs pour y adhérer, ce qui te permet de perdurer dans l'erreur fatale. Cardinal Fifi arrête de nous voler la démocratie par médias interposés. Au 20 heures de l'A2 hier dimanche, tu en remets une coucheCardinal Fifi, ça suffit de 30 minutes avec la bénédiction du play-boy serviteur de fausses bonnes nouvelles. Ta messe est dite et ressassée. Oh ! Fifi ta tambouille électorale ça suffit, sinon tu vas nous précipiter dans le bleu marine  avec toutes les conséquences désastreuses rattachées. Cardinal Fifi, tu l'as compris je ne voterai pas pour toi, et réjouis-toi je ne voterai pas plus pour les autres comédiens de cette élection piste aux étoiles. Mon bulletin sera plus blanc que blanc car je voterai Jésus qui lave plus blanc.

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Mars à 18:11
    septsup

    faut reconnaitre que ces élections c est du grand nimporte quoi... mais bon... croisons les doigts pour que le pire n arrive pas... bizzz

    2
    Mercredi 8 Mars à 08:13

    tes fleurs rafraîchissent et donnent envie de protéger la nature..;

    3
    Mercredi 8 Mars à 19:28

    je ne sais vraiment pas pour qui voter car il n'y en a pas un pour relever l'autre ! je suis bien écoeurée de la politique

    bonne soirée  bises à tous les deux Cathline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :