• Clos de Vougeot

    Bonjour ,

    Les vendanges d’automne de l’an 2013 sont terminées . Pour l’heure , les quelques 80 producteurs indépendants petits propriétaires des vignes du Clos de Vougeot mitonnent , avec amour , dans leurs chais respectifs , les fruits de leur récolte . D’une lente et belle maturation , les dieux Bacchus et alias Dionysos vont engendrer le nectar des dieux , foudroyant des papilles gustatives sensibles à ces jus fermentés et alcoolisés avec foi et devoir . Issu du patient travail des frères convers rattachés à l’abbaye de Cîteaux , le clos de Vougeot naissait petit à petit vers l’an 1100 grâce à l’empereur Probus , qui en l’an 280 avait autorisé la culture de la vigne en notre sombre Gaule ravagée d’invasions successives de toute part .Vers 1350 ,  la « cuvée du pape » des cisterciens devint si gouleyante que les cardinaux d’Avignon se refusaient d’aller à Rome . Vers la fin de ce 12ème siècle , truffé des guerres de cent ans royales malgré « la cuvé du roi » et la « cuvée des moines » , le Clos de Vougeot pas encore château poursuit sa route des vins et des sommets toujours plus sublimes . En 1551 , un certain Dom , Jean XI Loisier , 48ème abbé de Cîteaux décida de faire bâtir ce que nous voyons aujourd’hui . Le Château du Clos de Vougeot , petite perle de la côte d’or , naissait . Mais la révolution française gronde à l’horizon , et le clergé bascule . Devenu , bien national le 13 février 1790 , le clos passe dans le camp de la haute noblesse . Puis vinrent au 19ème siècle , les chapardeurs de la haute finance . Gabriel-Julien Ouvrard en fut le premier propriétaire . Fin du 19ème siècle , un petit insecte phylloxera et un vilain champignon midiou sèment la zizanie dans le monde fermé des vignes à ciel ouvert . Le morcellement en château de cartes du clos est amorcé . Il est confié à la Confrérie des Chevaliers du Tastevin par bail emphytéotique le 29 novembre 1944 . Depuis lors et comme toujours , d’un côté des petits producteurs s’échinent à produire des grands AOC bourgogne , de l’autre de richissimes personnages les dégustent . « Jamais en vain , toujours en vin » le Clos de Vougeot poursuit sa route des vins .

     

    Bonne fin de semaine

    Photos production de Canardjaune 

    Texte de Canardjaune maturé wikipedia 


  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Décembre 2013 à 17:45
    francine

    bonjour, les petits oeuvrent pourles grands, c'est souvent le cas ! je te souhaite une bonne journée bisous
    et bonne dégustation

    2
    Jeudi 5 Décembre 2013 à 19:00

    fais-tu partie de grands qui en ont quelques bouteilles à la vcave ?

    3
    Jeudi 5 Décembre 2013 à 19:43

    Ca vaut ma mirabelle ! Je dois en avoir dans ma cave de ce clos là, mais chut. De la mirabelle aussi d'ailleurs. Faudrait que j'aille y faire un tour un de ces jours.

    Bonne soirée. Yves

    4
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 09:32
    mocekx
    étant chevalier du taste vin ce cette région je ne peux que me féliciter d'une telle évocation!
    5
    Vendredi 6 Décembre 2013 à 15:49
    anto

    Bonsoir 

    Une évocation éclairée de ce noble produit issu de ce magnifique terroir à l'histoire fournie et for interessante .Comme toujours les images sont de qualité 

    bonne soirée .

    6
    Samedi 7 Décembre 2013 à 19:34
    Cephalantera

    Bonsoir, les vendanges me rappellent de bons souvenirs en tant qu'ancien vigneron.

    Bon WE.

    7
    Elena
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 12:09
    Elena

    :)

    Lorsque wouki écrira comme ça, on dégustera dans le bon sens du terme.

    Magnifique cep en pied, belles images, merci .

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :