• Cornichon d'âne, concombre du diable, Ecballium elaterium

    Cornichon d'âne, concombre du diable, Ecballium elaterium

    Le règne végétal semble figé sur place car les plantes ont peu de possibilités propres pour se déplacer rapidement . Pourtant il en est une, qui a trouvé la parade. Il s’agit du cornichon d’âne, également nommé concombre explosif ou concombre du diable.

    Cornichon d'âne, concombre du diable, Ecballium elateriumDe son nom botanique Ecballium lactarium cette plante grimpante d’un mètre environ, ou couvre sol est étonnante. Son nom de genre Ecballium provient du grec ekballô qui veut dire « lancer en dehors ». Effectivement ses fruits sont littéralement sous pression ( 6 bars soit nettement plus qu’un pneu de voiture ) de telle sorte que l’ouverture provoquée par le détachement du pédoncule déclenche, telle une grenade, une puissante explosion permettant l‘expulsion des graines à plusieurs mètres . (Jusqu’à 12 mètres à une vitesse de 10 mètres par seconde). Mais méfiance, ce cornichon d’âne est un faux ami pour nous les ânes d’hommes que nous sommes .

    Cornichon d'âne, concombre du diable, Ecballium elaterium

    De la famille des cucurbitacées, les cucurbitacines contenues dans le fruit sont toxiques.  La pulpe du fruit est un purgatif violent et le jus qui s‘en échappe est irritant pour la peau. Alors méfiance . Les feuilles triangulaires de 10 cm de large sont charnues. Les tiges sont pubescentes. Les fleurs de 2 centimètres de long sont jaunes ( 5 pétales soudés). Les baies des fruits  de 5 cm de long, sont suspendues sur un pédoncule charnu et rigide recourbé en crochet. Son aire de répartition se situe autour du bassin méditerranéen dans les endroits secs, riches et très ensoleillés.  (décharges et bords des chemins).

    Cornichon d'âne, concombre du diable, Ecballium elaterium

    Si vous croisez du regard cette belle coquine attirante, tenez vos yeux à distance, en la touchant de loin du regard et des mains afin de vous éviter brûlures oculaires et irritation de la peau. 

    Cornichon d'âne, concombre du diable, Ecballium elaterium

    Belle plante à photographier sans toucher.

    Bon premier week-end de juin 2018 à toutes et tous . 


  • Commentaires

    1
    Samedi 2 Juin à 11:21

    Les plantes ont vraiment des stratégies étonnantes pour se reproduire ! Il y a peu, j'ai lu ce livre qui est très intéressant (il parle des animaux, des plantes et...de l'Homme !)http://capucyne.eklablog.com/seduire-comme-une-biche-a144574468

    Et là, je viens de lire un autre livre, sur les arbres cette fois sur le même sujet

    2
    Samedi 2 Juin à 14:10

    Bonjur et bien voilà un reportage vraiment intéressant et qui nous apprend bien des choses se sont des très belles photos et merci pour ce partage a regardé à distance j'apprécie bon samedi bisou Claudine Daniel

    3
    Lundi 4 Juin à 12:07

    super intéressant, tu seras dans notre prochaine revue de blogs

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :