• Crioceris lilii fornicateurs

     

    Dimanche et lundi de Pâques les cloches de l'empire romain ont déferlé sur la petite prairie classée Natura 2000 où j'aime tant me ressourcer . Et, oh miracle de Rome, des milliers de clochettes ont surgi du sol. Dans la sérénité du printemps qui cette année avance à pas feutré, les fritillaires frétillent de bonheur.

    Elles se balancent au gré des coups de vent accompagnés d'averses de grêle. Stoïques et impassibles, elles résistent aux assauts d'un avril qui exige cette année de ne pas se découvrir d'un fil de coton, de laine ou de soie.

    En équilibre instable, elles doivent faire face à l'insecte hôte de ces lieux le « criocère du Lys » qui broute les belles corolles renversées au point parfois de les métamorphoser en dentelle du Pas de Calais.

    Mais le poids du nombre des demoiselles « fritillaire meleagris » permet à ces insectes ravageurs qui forniquent à tout va de ne pas prendre le dessus.

    De toute manière, ici l'équilibre n'est pas encore totalement rompu par l'homme car le prédateur du « Crioceris lilii » assure encore un peu la restriction du nombre des inlassables fornicateurs.

    Il s'agit sans doute de quelques Diptères ou Hyménoptères ? Parasites de cocons .

    Ah belle nature, qui détient toutes les clefs du grand mystère de la vie sur Terre, tes serrures sont impénétrables pour l'intelligence des hommes vaniteux qui prétendent te dominer. Tu as des milliers de tours de magiciens dans ta besace, et ça l'homme doit en tenir compte sinon tout sera perdu pour lui.

    La biodiversité est la clef de réussite de Dame Nature. « Tout est prêt pour que tout empire » nous fait remarquer Hervé Kempf. Ne tentons pas le diable, rétablissons cette biodiversité avant qu'il ne soit trop tard pour notre matricule. Nous appartenons à cette biodiversité, la preuve, 7 milliards de quidams sur terre et pas un seul visage totalement identique. N'est-ce pas là déjà, un miracle de la création ?

    Bon mercredi 14 avril 2018 à toutes et tous.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Avril à 17:16

    Bonjour ici.

    C'est autrement plus agréable que cette pluie qui nous a noyés ces derniers jours. J'ai lu que nos jardins des deux Charentes auront deux mois de retard...c'est peut-être un peu beaucoup non ?

    Concernant les fritillaires, je suis passée de trois pieds à une dizaine cette année, je suis bien contente et avec cette pluie c'est elles qui sourient. Je n'y ai jamais aperçu de criocères. 

    Bonne semaine à toi 

    2
    Mercredi 4 Avril à 18:02

    bonsoir , ah oui tes photos et macros de ces fleurs sont magnifiques j'aime ++++ !

    et toutes ces bébètes qui prévoient l'avenir  hi hi hi   , j'en publie souvent sur l'autre blog !

    merci pour tes phrases ...  et infos !  belle semaine a +  

    3
    Mercredi 4 Avril à 18:25

    Bonsoir un grand merci pour ce merveilleux reportage avec des sublimes photos et scène de vie cela fait du bien pour le morale surtout avec le temps qu'on se paye un joli partage bonne soirée bisou Claudine Daniel

    4
    Mercredi 4 Avril à 22:28

    Quel bonheur ! Les fritillaires me mettent en joie !

    5
    Jeudi 5 Avril à 07:31

    je ne les ai jamais vues ces fleurs en vrai. c'est superbe....par contre les cryocères copulent dans mes lys....bonne journée

    6
    Samedi 7 Avril à 19:17

    Bonsoir

    Je découvre votre blog avec ses superbes photos.
    Merci de les partager

    bonne soirée

    Luce

    7
    Lundi 9 Avril à 17:08

    j'aime beaucoup les fritillaires! superbes photos.

    Bonne soiré coin-coin

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :