• En chemin vers Compostelle, l'Aubrac.

    Aumont-Aubrac où nous avons rechargé durant la nuit nos mollets et voûtes plantaires n'est déjà plus qu'un lointains souvenir. La gare et le franchissement de l'autoroute sont les seuls souvenirs de la modernité ici bas retrouvés et vite oubliés. Nous montons lentement vers La Chaze de Peyre., et croisons du regard des paysages champêtres paisibles et joliment colorés en cet fin juin bien ensoleillée.

    L'église autour de laquelle est blotti un petit cimetière en désuétude accueille nos deux carcasses dans un silence religieux. La rosace au dessus du porche d'entré est magnifique dans sa simplicité élaborée.

    Même les cimetières meurent et celui de Peyre en vit la certitude du temps qui l'use et le ronge à petites enjambées. Nous quittons ces lieux peu joyeux pour enfin frapper à la porte de l'Aubrac « Les quatre chemins ».

    Nul doute, nous approchons le mythique plateau. Les forêts disparaissent et laissent place à un paysage découvert grandiose. D'énormes blocs de granits nous saluent à notre passage. De nombreux fins piquets de pierre bardées de barbelés rébarbatifs clôturent d'immenses pacages. Les vaches d'Aubrac en élevage extensif se jouent de nos extases.

    Jadis peuplé de grandes forêts de hêtres, le plateau est devenu chauve, Sa crinière d'herbages permet la présence de ces bovidés aux cornes grand luxe et à la robe fauve majestueuse. Ferluc, Finerols, Rieutor sont les seuls points de présence de quelques hommes accrochés à ce milieu hostile huit mois sur douze.

    La sauvagerie de l'Aubrac est un souvenir inexpugnable pour un jacquet de Canardjaune qui traîne ses gambettes enflammées. Canette Traversière silencieuse, avance pas à pas parfaitement rythmés par un métronome invisible.

    Ici tout est beau et nous laisse sans voix. Nos pensées s'évadent vers un au-delà épris de liberté.

    Montgros (village à 1200mètres d'altitude) nous ouvre enfin la porte de l’Aveyron et Nasbinals le grand confort de son hôtel "Café de France". Une soirée restaurant parmi un vaste troupeaux de jacquets croisés ça et là en chemin clôt cette joyeuse journée.

    Bon week-end à toutes et tous.



  • Commentaires

    1
    Jomi
    Samedi 21 Juillet à 16:59
    Magnifique paysage !
    2
    Dimanche 22 Juillet à 13:55

    Bonjour et merci de partager cette merveilleuse promenade avec nous vos photos sont vraiment magnifiques merci pour ce beau partage bon dimanche bisou Claudine Daniel

    3
    Lundi 23 Juillet à 13:58

    bravo de faire ce chemin et merci pour ce partage de beaux paysages!

    bon lundi

    4
    Mardi 24 Juillet à 14:54
    francinea

    Bonjour, les paysages sont de toute beauté,  je te souhaite une bonne journée, bisous

    5
    pascaletvero
    Jeudi 9 Août à 11:05

    nous n avons pas pu partager cette dernière étape avec ce si émouvant duo  mais nous reviendrons l an prochain pour faire cette magnifique étape et poursuivre ce chemin si particulier

    Peut être que nous nous croiserons ? dans deux ans .....

    la plénitude et la bienveillance ressenties sont si poétiquement restituées

    merci Canard jaune et courage a canette

      • Vendredi 17 Août à 14:55

        Bonjour les Nantais, collecteurs de deniers pour un Etat dépensier jusqu'à l'overdose. Cette brève tranche de vie ensemble restera souvenirs heureux inoubliables. Bises à vous deux et peut-être un regard croisé l'an prochain ou dans deux ans sur une autre portion de ce chemin mythique   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :