• Grignotage LGV

    Bonjour,

     

    Mille hectares , c’est environ la surface moyenne de terres agricoles qui disparaît chaque année depuis 10 ans sur mon département de La Charente ; soit dix milles hectares partis en fumée de béton , goudron , maisons , routes à 2 fois deux voies , zone d’activité commerciales , industrielles et artisanales . Pour 2012 , 1000 hectares d’un seul tenant vont être engloutis en plus du quota habituel pour la construction de la LGV Sud-Europe-Atlantique . Nous sommes en train de scier la branche nourricière de la racine de vie de notre génération de demain matin . Que vont manger les enfants du futur .Certainement pas du pain fabriqué avec les cailloux d’un plat de lentille réduit en farines animales ?!…La pression foncière exorbitante lamine un équilibre très fragile . Se déplacer à trois ou quatre cents kilomètres à l’heure pour aller à Disneyland ou au futuroscope , si nous n’avons plus de quoi mettre dans nos assiettes , est-ce bien raisonnable ?

    Pour éviter ce " grignotage " dixit mon quotidien local " Charente Libre " du 30 juin 2012 , et que je qualifies pour ma part de " gloutonnerie dévorante insupportable " , une commission départementale des espaces agricoles a été mise en place par arrêté préfectoral le 1er juillet 2011 ( un de plus parmi des centaines plus ou moins inutiles ). Présidée par le préfet , composée du président du Conseil Général , de quatre maires , d’un représentant d’établissement public de coopération intercommunale , du directeur départemental des territoires , du président de la chambre d’agriculture , des représentant des principaux syndicats agricoles , d’un représentant de propriétaires agricoles , d’un représentant de la chambre des notaires ,et enfin de deux représentants d’associations de protection de l’environnement , tout ce beau monde va devoir dans cette commission départementale faire face au rouleau compresseur de l’économie de marché mondiale . Je ne suis pas très certains de l’efficacité du résultat d’ici 10 ans , car le temps presse ; le compte à rebours du top chrono de la destruction massive de notre environnement est largement entamé et non pas un peu grignoté comme le pense la journaliste de l’article écrit ce 30 juin 2012 . J’aurai préféré y lire les mesures efficaces qui ont été prise depuis ce 1er juillet 2011 dans cette commission , et surtout les premiers résultats positifs concret sur le terrain . Laissons fondre les terres à la vitesse LGV , c’est bon pour l’économie , mais pas bon pour notre environnement . 

     

    Repères glanés sur cette même page " Charente Libre "du 30 juin 2012 :  

    65 % des terres charentaises sont qualifiées d’agricoles , 60 % pour La France , 42 % pour l’Europe

    2,3 % des emplois en Région Poitou-Charentes sont des emplois agricoles , 1 % à l’échelle de la France

    10 % de la superficie totale de la région Poitou-Charentes sont des sols " artificialisés " ; (Pas de comparatif en ce domaine par rapport à la surface d’échelon national )

    Enfin un dernier chiffre qui laisse songeur : sur les 366 200 ha de surface cultivée en Charente , c’est 33 300 de moins qu’en 1970. Conclusion de ce dernier chiffre , la fonte des terres est comme la banquise , elle s’accélère …

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Juillet 2012 à 16:03

    Oh là là, c'est bien connu, mais alors la photo du bourdon .... je suis en larmes.

    C'est "amusant" on en parlait avec ma moitié cette semaine après un reportage... je me demandais quel était l'avantage d'aller à 300 à l'heure ? Est ce que c'est vivre ça ? c'est certain la finance assassine, elle, a besoin d'aller vite ! Les espèces végétales et animales regardent leurs dernières terres s'effacer et ne peuvent rien faire. Les ONG se battent contre les murs de cols blancs... moi j'ai envie de leur exploser leurs ...

    Et les zones humides du Marais poitevain qui vont être bouchées pour construire une nouvelle autoroute A383 ou un numéro comme ça.... c'est désastreux.

    aller très mauvais pour le moral ça...

    Bises quand même Canardjaune

     

     

    2
    Mardi 10 Juillet 2012 à 18:57

    C'est qu'il en faut de la place pour faire circuler les trains. Mais il est vrai que je préfère les voies secondaires. C'est le progrès ! Bonne soirée. Yves

    3
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 06:44
    telos

    j'ai une maison j'ai donc pris un bout de terre agricole..la raison et la mesure en toute chose.

    4
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 07:28
    New Dawn

    Et , dans le même temps, tout le monde se demande si on pourra nourrir tous les gens de la planète...

    5
    lilou-52
    Dimanche 16 Novembre 2014 à 12:13
    lilou-52

    Je m'en faisais la réflexion il y a peu et honnêtement, cela m'affolle. Je ne comprend absolument cette politique de développement où tout doit aller très vite. A quoi cela rime d'aller toujours plus vite si on ne peut pas profiter de la vie ? Je reste persuadée que l'on s'auto-détruit parce qu'avec tout ce que l'on sait, ce n'est pas possible autrement.

    Très bonne semaine Canardjaune.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :