• Impasse des grateloups.

    Impasse des grateloups.

    Au carrefour de la route des 3 Bachas qui conduit vers les dindons du lieu-dit chez MImpasse des grateloups.aître, de la route du pré du Cros qui sillonne vers le plan d'eau de St Rémy et de la rue des Vergères qui dévale vers le centre bourg du lieu-dit Bechon, démarre aussi l'impasse des grateloups. Elle s'élève en forte déclivité ascensionnelle pour mener tout là-haut au château d'eau du village. Précieux liquide qui déborde en multiples fontaines à "eau non contrôlée" mais bue chaque jour par de presque  centenaires bonhommes et femmes  encore valides et qui s'activent au sein de leurs jardins débordants de légumes et fleurs entrelacés. Deux grateloups , l'une âgée de 5 ans plus un demi an bonifié, l'autre un pote âgé de 71 printemps plus quelques semaines d'été grimpent avec délice ce chemin creux ourlé de carottes sauvages en fin de floraison. Des arlequins nichés sur les sommets des tiges enrubannées de graines sont à la fête. 

    Impasse des grateloups.

    Nos deux compères grateloups ont ici leur lieu favori de villégiature en cette fin d'été 2021. Ce château d'Ô est un rendez-vous quotidien du matin aussi précieux que l'ascension annuelle d'un certain François sur sa roche Solutréenne. Les forces de l’esprit d'un enfant en osmose avec celles de son grand-père bouillonnent en vagabondage de pleine liberté. Point de tour de guet, ni chemin de ronde en ce décors montagnard. Les vrais grateloups hantent l'immense forêt de nobles douglas, de roturiers épicéas et de quelques troubadours mélèzes. Ces rois de la forêt englobent ce château imaginaire. Tout là-haut, assis cote à cote sur notre dôme d'Ô nous, grateloups bien vivants, contemplons la chaîne des puys qui scintillent dans l'horizon des brumes du Livradois-Forez.

    Impasse des grateloups.

    Puis nous entamons une pause dessin en gommettes décollage-collage., puis coloriage. L’œuvre de ce matin n'est pas des plus réussies. Sans doute les embrouilles de quelques loups farceurs qui grattent les feutres imbibés de liquide multicolore. Pour clore la visite des lieux, une partie de cache-cache s'improvise naturellement. C'est l'instant crucial où la petite fille de cinq ans plus son demi an bonifié affronte seule la recherche de son papy volatilisé par un tronc de géant douglas de la forêt des grateloups.

    Impasse des grateloups.

    Moments précieux et sublimes d'un âge tout frais en symbiose avec celui d'un âge bonifié par la vie. Le vrai bonheur de l'instant présent. Des petits riens tout simplement ordinaires qui forgent tout le piquant de l'extraordinaire vie sur Terre .

    Impasse des grateloups.

    Bonne journée à toutes et tous et bon week-end.


  • Commentaires

    1
    LABORDE Marie
    Dimanche 19 Septembre à 00:02

    Bonsoir Michel, ton reportage est super, le texte divin et les photos comme toujours sont superbes. Je me suis régalée avec plaisir. Un grand MERCI, continue à nous émerveiller. Je t'embrasse amicalement et surtout passe un excellent weekend et une belle semaine à venir. Marie.

    2
    Dimanche 19 Septembre à 11:00

    j'aime bien ces"grateloups", une belle balade poétique avec probablement ta petite fille.. ton billet est plein de tendresse

     
    3
    Dimanche 19 Septembre à 11:02

    Bonjour c'est un magnifique reportage avec ces magnifiques photos que tu nous offre je suppose que c'est ta petite fille toute jolie en rose bon dimanche bisou Claudine Daniel

    4
    Lundi 20 Septembre à 18:46
    francinea

    Bonjour, déjà cinq ans (et demi), le temps passe vite; ce sont de précieux moments, en effet; je te souhaite une bonne soirée, bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :