• Plusieurs écureuils vivent à l’année au jardin . Le loyer n’est pas cher et les noisettes abondantes , ils sont donc de plus en plus nombreux à bénéficier du gîte et du couvert en ces lieux . Hélas à proximité , une rue pourtant située en zone dite 30 Km à l’heure est très fréquentée par des bolides qui la confondent avec le circuit des 24 heures du Mans . Résultat mes amis écureuils paient une lourde écotaxe écocide non comptabilisée dans les statistiques des morts bipèdes de la route . 

    Celui que vous voyez sur ces photos en a fait les frais la semaine dernière après avoir heurté un de ces prédateurs fumants "automobilus" . Il est décédé sur le champ d’honneur de cette ancienne « allée des chênes » devenue horrible « rue Gambetta »  .Que faire pour limiter cette hécatombe ? Le raisonnable n’étant plus un mot à la mode du vocabulaire , moralité la solution est précaire . Amis écureuils méfiez-vous de ce passage sans niveau gardé . Empruntez plutôt la voie aérienne des fils téléphoniques pour franchir cet obstacle sans roue de secours pour vous . Comme le langage d’un Canardjaune est difficilement compréhensible dans la langue écureuil , il ne sera hélas point le dernier à mourir ici . Adieu mon bel ami , je t’enterre au jardin , mais ton âme j’en suis sûr s’est sublimée dans les étoiles .


    9 commentaires
  • Bonjour ,

    Adieu bel automne , bonjour jeune hiver . Hier matin au jardin , un paon du jour hésitait à franchir le pas de cette nouvelle et rude saison pour lui . Il cherchait refuge dans le nid de Canardjaune . Il est entré dans la buanderie voir si un angle de mur bien à l’abri conviendrait à son hibernation . Après valse hésitation , il a filé vers le garage mais l’odeur de l’automobile , redoutable prédateur métallique pour des ailes fragiles l’a effrayé . Il s’est dit trop dangereux pour moi ici .

    Délicatement je l’ai invité à couler des jours heureux dans la véranda en compagnie des plantes gélives mise ici pour affronter les frimas . Mais l’après-midi ensoleillée fut trop chaud derrière les vitres pour le beau papillon qui a préféré sortir au jardin se dorer une dernière fois les ocelles à la lumière florissante du dernier jour d’automne . Après s’être bien réchauffé , à tire d’ailes , il est parti s’endormir dans la haie du fond du jardin de son ami Canardjaune . L’entrée officielle de l’hiver prévue à 17 heures 11 minutes ce 21 décembre 2013 au calendrier des Postes n’est pas une bonne nouvelle pour lui . Cependant , Canardjaune souhaite à Monsieur Paon du jour un bon et long sommeil bien au chaud sous un tas de bois et de feuilles amassés là pour lui par son ami .

      

    Ces photos ont été prise le 20 décembre 2013 au jardin de Canardjaune

     

    Bon premier week-end de l'hiver 2013-2014 

     

     


    12 commentaires
  • Bonjour,

    Malgré l’impression dominante de froid persistant depuis bientôt 3 semaines , une parmi bien d’autres plantes de mon jardin m’indique pourtant tout le contraire du ressenti actuel et me confirme un bond en avant d’un réchauffement climatique quasi certain . En effet mes framboisiers se comportent d’une façon étrange depuis plusieurs années . Ils sont remontants et donc produisent normalement 2 fois l’an . Une première récolte est normalement prévue à la mi-juin , une seconde fin septembre et début octobre . Hé bien , ce n’est plus le cas depuis une dizaine d’années ; la seconde récolte a disparu .Mais en 2013 la situation s’est encore aggravée . Ce printemps humide , froid et très tardif a généré la première récolte fin juin et début juillet . Jusque là pas trop grave . Mais pour la seconde normalement prévue début octobre ,toujours rien à l’horizon pour mes papilles gustatives . Nous voilà début décembre , et oh ! miracle elles arrivent sur l’étal de mon « marché-jardin » : Fleurs en abondances mais avortées par le –3° de ce jour ; feuillage toujours abondant alors que normalement les tiges devraient êtres dénudées ; petits fruits mal formés et gelés . Ce décalage est devenu chronique , mais cette année il a battu un nouveau record . Les effets de ce changement de climat planétaire n’ont pas fini de nous surprendre et contrairement à tout ce que l’on nous chante chaque jour sur les médias pokers menteurs , nous allons devoir nous adapter rapidement à une multitude de situations nouvelles et insoupçonnées . Une famine à l’échelle de la planète est probablement à envisager en cette nouvelle période "Anthropocène" naissante , car si l’homme maintenant se déplace facilement , grâce au pétrole qu’il gaspille , les plantes elles ne sont pas encore toutes hybrides-F1 , OGM , hors-sol et en goutte à goutte comme le rêve la société « Monsanto » pour se déplacer en patin à roulettes si un brutal chaud ou froid prolongé survient . Un chêne bicentenaire , un sapin de Douglas centenaire ou de simples noisetiers sauvages qui ont moins de vingt ans dans nos forêts n’ont pas la possibilité de fuir rapidement face à ce prédateur d’un genre nouveau pour eux . Nos plantes habituées au climat de l’époque "Holocène" vont rapidement dépérir puis périr comme les framboisiers de mon jardin . Nous vivons une époque toute lumineuse , en apparence formidable d’abondance , mais pour combien de temps encore ? …

    Bon mardi 3 décembre 2013


    8 commentaires
  • Bonjour ,

    L’angélique officinale également appelée herbe aux anges , herbe du st Esprit , archangélique , angélique de Bohême est une plante herbacée bisannuelle à tige cannelée , rougeâtres , creuse , pouvant dépasser 1 mètre de hauteur . Les racines sont fusiformes , brune mais à cassure blanche .Les feuilles sont grandes, alternes , vert clair à la face inférieure. Elles sont découpées en folioles dentées . Les fleurs jaune verdâtres ou blanches légèrement rosées sont groupées en inflorescence (ombellules disposées en ombelles) . Les fruits sont des graines ovoïdes plus précisément des diakènes aplatis formant des ailes sur les bords .De nos jours , l’intérêt thérapeutique est axé sur les racines et les fruits.  Stomachique et carminative , c’est à dire pour restaurer ou maintenir le bon fonctionnement de la digestion stomacale et pour l’élimination des gaz gastro-intestinaux , cette plante s’utilise sous forme d’infusé des racines ( 20g/litre 1 tasse deux fois par jour au moment des repas ) . Mais son utilisation ne s’arrête pas là . En effet dans sa petite enfance , qui n’a pas un jour croqué ce magnifique fruit confit qui orne les pains d’épices de luxe ou plus modestement les gâteaux couronnes le jours de l’épiphanie , avec l’espoir de rencontrer la fameuse fève des rois mages au risque de se casser une quenotte de lait . Pour les grandes personnes aussi , l’angélique est pêché mignon , que l’on peut déguster en liqueurs aux degrés d’alcool un peu élevés . Cette plante croît spontanément en Norvège , en Autriche , en Suisse , sur les versants des Alpes et des Pyrénées , ainsi que le long des fleuves proche de ces montagnes . Une autre , l’Angélique sauvage , (Angelica sylvestris) moins haute , moins riche en principes actifs , se rencontre un peu partout en France dans les prairies humides, les bois et les lieux ombragés au bord des ruisseaux . Pour finir mon périple sur l’angélique , un peu d’histoire . En 1510 , sévissait à Milan une épidémie de peste ( c’était courant au temps de la renaissance ) . Elle fut un médicament merveilleux selon Paracelse . Ses grandes et divines propriétés pour guérir cette peste de Milan lui valu le surnom de " racine du Saint-Esprit ". Enfin pour les amateurs de punch original et délicieux voici une recette toute simple que chacun peut facilement concocter : verser 1 litre d’eau bouillante sur 30 grammes de racine coupée en petit dés . Ajouter 4 centilitres de bonne eau de vie ( ou de rhum blanc ) Une fois froid servez avec des rondelles de citron ( bio de préférence afin de ne pas ingurgiter en même temps la part des anges d’un certain redoutable « Monsanto »

                              

    Info source : Des livres de la bibliothèque Canardjaune en infusion

    Vignette de Paracese issue de Wikipedia link

    Portraits photos de l’angélique du jardin de Canardjaune ( Plante bisannuelle , c’est la première année de plantation ; donc les fleurs , ce sera pour l’an prochain si coin-coin n’a pas rejoint la racine du Saint-Esprit ) .

                                    Bon week-end à toutes et tous 


    9 commentaires
  • Bonjour , 

     

     

    Absent quelques jours de son nid , Canardjaune , constate à son retour une drôle de tentative d’intrusion de son domaine . Côté jardin bien boisé , les lieux sont calmes et à l’abri des regards . Quelle ne fut sa surprise en ouvrant les volets en bois de sa chambre avec vue plongeante sur ce calme verdoyant . Tout en haut de l’un des battants , un curieux cœur était sculpté . Le menuisier qui n’avait pourtant qu’un bec d’oiseau a réussi à percer les 2,5 cm d’épaisseur du battant . Non mais , c’est quoi ce squat sans autorisation d’un pic-vert chez un canardjaune !… En voilà des manières de confondre un volet en bois d’un tronc d’arbre . Monsieur Pic-vert , il va falloir consulter un ophtalmologiste et porter des lentilles de contact .

                

    Bon week-end 


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique