• La bataille vaccinale.

    La bataille vaccinale.

    Saint Laurent du Var, 9h30 du matin. La mer est belle et peu agitée. Seulement rompu quelques secondes toutes les 3 minutes par le vrombissement d’un avion au décollage ou atterrissage, un étrange silence règne sur la plage.

    La bataille vaccinale.

    Pas un quidam à lézarder sur ce lit de galets. Seuls maîtres à bord au milieu de ce paysage, deux secouristes en faction juchés sur leur tour de guet. À proximité flotte un drapeau rouge.

    La bataille vaccinale.

    Je m’approche et demande:

    -« Pourquoi ce drapeau rouge par un ciel clair, une mer douce, et une légère brise?

    -Pas de baignade aujourd’hui en raison d’une mauvaise analyse de la qualité des eaux de mer. La proche station d’épuration des eaux usées dysfonctionne. 

    - Alors bonne journée à vous à regarder les "easyjets" et autres compagnies d’aviation ».

    La bataille vaccinale.

    Face à cette plage trône en bonne position le CAP3000. Je m’engouffre dans la gueule de l'une des immenses portes d'entrée de ce magasin XXL. Le contraste est saisissant. Tous les quidams de la plage sont agglutinés à l’intérieur de cette basilique de la consommation. Faute de farniente dehors, ils font la queue leu-leu pour obtenir un fameux,  « Sésame ouvre-toi  des consommations-distractions »,  un  « QR code » en contre partie d’une piqûre pour obtenir un pass-sanitaire. Notre premier de cordée a frappée fort. Sur les médias dans son beau discours de lundi soir, notre Président de notre belle France nous a proposé ce troc. Des carottes pour les vaccinés, un coup de bâton pour les récalcitrants. Le choix est clair. Ces vaccins expérimentaux ne sont pas obligatoires. Cela ne va pas tarder même si la date de fin limite d'expérimentation phase 3 n'est pas validée. Résigné, j’ai choisi la veille sur Doctolib la version Janssen. Ayant en poche un rendez-vous à 10h33 je remonte le long serpent de sapiens plus ou moins bien masqués qui attendent leur hypothétique tour. Je m’adresse au gestionnaire garde barrière de cette interminable file d’attente. 

    - « J’ai un rendez-vous où dois-je attendre mon tour? » 

    La réplique est sèche et sans espoir: 

    - « Il n’y pas de rdv ici .

    - Ah !…?  J’en ai un dans ma poche.

    Alors, ce n’est pas ici. Faites la queue comme tout le monde.

    -??… »

    À ce moment précis un second garde barrière arrive et confirme que je dois me rendre en fin de queue.

    Je brandis mon pass-rendez-vous au nez des deux compères.

    -« Mais monsieur c’est à la pharmacie juste ici en face ». 

    Ouf, me voilà rassuré. J’entre par le portillon automatique de la pharmacie contiguë à ce centre de vaccination improvisé source de cette confusion. Etrange lieu, des milliers de linéaires de para pharmacie s’alignent ici semblables à un hypermarché de produits essentiels. Dans ce dédale de rayonnage une charmante dame m’indique la marche à suivre pour décrypter ce véritable labyrinthe. Devinant  mon léger désarroi sous mon visage masqué elle m’accompagne jusqu’au lieu de vaccination. Ici, un médecin arbitre entre divers prétendants à la piqûre qui se bousculent pour passer le premier en exigeant leur marque de vaccin respectif. Un secrétaire « QR code » me propose une chaise. Patiemment j’attends. 

    -« J’ai demandé un « Moderna » dit l’une. Moi « Pfizer », ajoute une autre ». Le médecin très calme leur conseille de revenir ultérieurement les jours suivants. Il leur précise que Doctolib a disjoncté depuis trois jours par excès de connections.  Mon inquiétude grandit devant cette scène théâtrale. « Manu » , notre Président premier de cordée a rompu la corde avec son beau discours. Notre belle France s’enfonce dans une pagaille sanitaire. Et moi ici dans cette histoire, je flotte comme un têtard assaillit par des coronas. Enfin ce brave jeune médecin s’adresse à moi.

    -« Et vous monsieur c’est pourquoi?

    -Pour une vaccination covid-19. 

    -Quel vaccin avez-vous demandez? 

    -Janssen. 

    -Bien monsieur venez avec moi ». 

    En moins d’une minute, je troc le bâton contre les carottes. Me voilà vacciné et repart muni de mon QR code version européenne et dans ma tête un grief que je retiens pour les prochaines élections. Une démocratie version oligarchie s’installe insidieusement en France. Jusqu’où ce Président poussera t-il le curseur de la peur? Nous sommes en guerre, nous a-t-il précisé lors de son premier discours sur le sujet sanitaire. Mais quelle guerre? Une guerre économique des vaccins. Les pays riches accumulent les doses. les pays pauvres qui en sont dépourvus multiplient ce vilain virus. Et l’aéroport de Nice en assure l’échange international.

    La bataille vaccinale.

    Pour finir, quelques chiffres.

    « Astrazeneca » premier fournisseur mondial (30% des doses), Pfizer-bioNTech (16%) et Janssen (13%). Sur ce coup là, les Etats ont tout offert à Big Pharma. Conclusion: les financements sont ultra-publics et les profits archi-privés. Et toi, belle mouette qu'en penses-tu?

    La bataille vaccinale.

    «Je pense que là, tu n'as pas donné ton corps à la science médicale pour sauver une ou plusieurs vies. Tu l'as livré aux politiques, comme un bon petit soldat, pour sauver l'Etat.» 

    Bonne journée et bon week-end à toutes et tous

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Juillet à 17:06
    Oui, une bataille engagée entre tous ces fournisseurs. Rien ne change jamais. Pour ma part, j'ai le pass mais ne suis pas plus rassurée que ça !
    2
    Vendredi 16 Juillet à 17:40

    C'est très habile pour instaurer une dictature, monter les gens les uns contre les autres, choisir des boucs émissaires, distiller non stop mantras et allégations non fondées...Cela a déjà été fait, en Allemagne, il y a...quelque temps, il y avait le bouc émissaire, responsable du malheur des autres; (les juifs), privés d'entrer dans les restaurants, les transports et puis...on connaît la suite...

    L'humanité commence à me dégoûter gravement. Quand faudra-t-il porter une étoile ? On changera la ,couleur, bien sûr...

    je ne suis pas "anti-vaccin", ce n'est pas ma façon de prendre en charge ma santé, mais c'est un choix et je respecte celui des autres. mais je suis anti-dictature, c'est sûr ! Et "anti mensonges", fussent-ils d'état...

    Loi votée le 26 Janvier 2021 à l'assemblée parlementaire européenne , CONTRE L'OBLIGATION DE VACCINER :

    Le 26 Janvier 2021, l'assemblée parlementaire européenne a voté 115 voix pour 2 contre 13 abstentions un texte de loi sur la COVID passé complètement inaperçu dans les médias français bien que cette loi s'applique à tous les états membres.

    2 articles de cette loi :

    - la résolution 2361 adoptée le 28/01 par le Conseil de l'Europe stipule en articles 7.3.1 que la vaccination ne devra PAS être obligatoire et que personne ne devra subir de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, si il ou elle ne souhaite pas le faire personnellement.

    - l'article 7.3.2 stipule que personne ne devra être victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné en raison des risques potentiels pour la santé ou pour ne pas vouloir se faire vacciner.

    Source: Conseil de l'Europe

    - soit nous ne sommes plus en Europe !

    - soit MR MACRON est hors la loi !

     

     



    3
    Marie LABORDE
    Vendredi 16 Juillet à 19:43

    Bonjour cher Michel, chacun est libre d'accepter ce vaccin ou pas. Mais beaucoup le font maintenant par nécessité. C'est terrible qu'on oblige les français à s'injecter pour la vie un truc qui n'a pas fait ses preuves. Mais je comprends très bien ceux qui le font, ils se sentent coincés. Notre président est détestable, dangereux, je n'ose dire plus mais je ne peux m'empêcher de le penser. Perso, je ne voyage pas, je m'oppose à ce qu'on me touche pour m'injecter ce produit aux effets inconnu sur le long terme. Cette magouille est honteuse, les récalcitrants ne laisseront pas faire. Des manifs sont au programme de demain, elles sont nombreuses, organisées pour tous, que chacun vienne s'exprimer de vive voix. Merci pour ton beau texte où l'on sent ta colère intérieure, peut-être pas colère mais un certain dégoût du président actuel avec ses manœuvres dictatoriales inhumaines et provocatrices.

    Bises de Marie.

    4
    Samedi 17 Juillet à 12:09
    da.cl

    Bonjour un article bien intéressant que tu partage avec ces jolies photos bon samedi bisou Claudine Daniel

    5
    Samedi 24 Juillet à 11:26
    francinea

    j'avoue que j'en ai un peu marre d'entendre parler de dictature, la dictature ce n'est pas ça; la seule, c'est celle du virus ! en plus les gens sont complètement c...s, ils ont peur du vaccin, mais pas du virus ! que de désinformations, de fake news, de complotismes, menés par des gens qui veulent endoctriner les plus crédules; et faire le parallèle avec les juifs et l'étoile jaune est une honte, voilà, c'est dit ! très bon week end, bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :