• La chamade de Notre-Dame.

    La chamade de Notre-Dame. Il est des soirs de grande tristesse et ce 15 avril 2019 en fait partie. Le cœur de Paris bat la chamade et sombre en décompression. En proie aux morsures de Satan, l'effondrement de la voûte céleste de Notre-Dame me noue la gorge et me fige les bras ballants. En quelques secondes, un éclair de lumière embrase la forêt de chênes, qui dormaient ici haut sur la canopée de pierres de ce splendide monument gothique primitif et rayonnant. Arrachée à son sommeil de 8 siècles, la charpente s'embrasse et lance vers le ciel des volutes de sombres fumées funestes, présage d'un noir avenir pour ce chef d’œuvre d'architecture moyenâgeuse. Des flammèches incandescentes lèchent aussitôt la flèche de Viollet-le-Duc, dernier architecte à avoir osé retoucher en profondeur l'édifice. Dérision de la vanité des hommes, en moins d'une heure ce pic de dentelle minérale de 93 mètres vacille, s'incline et s'écrase sur lui même, emportant dans sa chute une partie de l'immense voûte de pierres sous laquelle les fidèles se recueillaient pour prier. Un trou béant permet alors à Satan de s'emparer des lieux intimes de l'espérance des hommes. Deux siècles de constructions assidues s'évanouissent en quelques heures sous un déluge de feu et d'eau entremêlés.

    La chamade de Notre-Dame.Mais le grand courage des hommes pompiers qui ne baissent jamais la garde s'attaquent à Satan pour le repousser des deux tours qui abritent le gros bourdon. Sous un vacarme d'éboulis de bois, de braises et d’étincelles qui fusent, le magnificat résonne enfin sa libération. Le cœur de Paris est certes meurtri, mais il n'a pas vendu au diable sa dernière prière . Il bat encore la chamade et reprendra vie. Tant qu'il y aura des hommes sur planète Terre, le mystique de la création perdurera bien au-delà de la science sans conscience des pauvres humains que nous sommes. Comme les pyramides d’Égypte, les traces du temps s'effaceront avec la lenteur mesurée d'une horloge atomique. Les chiffons de Notre-Dame sont seulement froissés. Notre-Dame vivra tant que des femmes telle Sœur Emmanuelle en assureront la garde éternelle. Notre-Dame profondément blessée ressuscitera en panache blanc de l'espérance retrouvée.

    La chamade de Notre-Dame.

     

    Bon mardi 16 avril 2019.

    La chamade de Notre-Dame.


  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Avril à 13:58

    C'est tellement impensable ce désastre. Je suis profondément triste pour les croyants et les français en général. Ce joyau de notre patrimoine mettra des décennies avant de retrouver son aura.

    2
    Mardi 16 Avril à 17:19

    oui  c'est vraiment très triste ! ils restaureront c'est sûr mais ce ne sera pas pareil 

    j'espère que ce n'était qu'un malheureux accident l'enquête le dira 

    merci pour ton article 

    bises

    3
    Mardi 16 Avril à 18:25

    Bonsoir et oui j'aie vue hier au journal c'est bien triste de voir cela j'espère que le temps va le restaurer car c'est un très bel édifice bonne soirée bisou Claudine Daniel

    4
    Mardi 16 Avril à 21:18

    Ce qui est étrange, c'est que ce n'est pas qu'un édifice religieux, ni qu'un monument...les réactions le montrent bien ,      sans que l'on puisse mettre un nom  sur ce que Notre-dame représente...Une appartenance,   peut-être... On ne gomme pas-comme ça des siècles d'appartenance à une histoire, une culture...l'inconscient collectif reste fort ! C'est rassurant.

    5
    Jeudi 25 Avril à 10:07

    "Les chiffons de Notre-Dame sont seulement froissés" : Dieu que c'est joli ! Merci !

    6
    Lundi 29 Avril à 19:27
    francinea

    Bonjour,  j'en étais malade, et si j'avais été à Paris je n'aurais pas pu assister à ce désastre; je suis aussi en colère, les ouvriers ont fumé, c'est juste criminel de leur part; et j'espère que macron ne fera pas n'importe quoi, juste pour avoir la gloire de laisser son nom; je te souhaite une bonne soirée, bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :