• La mort, la vie

    Afin d'exhumer le trouble de la mort qui par deux fois dernièrement s'est présentée emportant deux de mes plus êtres chers, je ne peux qu'exprimer ces quelques lignes pour en extirper son substantifique mystère et apaiser mon âme.

           

    La mort, ce corps flottant sur l'abîme de l'oubli.

    La mort, ce jour de lumière aveuglante et d'obscurs ténèbres qui efface la vie pour en engendrer d'autres.

    La mort, et son cortège de pleurs pour les vivants qui restent et s'y rattachent de près.

    La mort, ce blasphème du "Je" de ceux qui poursuivent leur demain de condition humaine.

    La mort, cette héroïne triomphante  de toute matière organique et minérale  en désuétude.

    La mort, ce palier suprême du passage vers l'au-delà en voyage aller simple.

    La mort, ce pied de nez rocambolesque qui gomme tout.

    La mort, ce cailloux de l'absurde qui éclate de sanglots en une myriade infinie du cosmos en ébullition. 

    La mort, ce secret bien gardé du créateur qu'aucun être ne peut découvrir.

    La mort, cette âme en déshérence perpétuelle qui conduit au grand mystère de la vie.

    La mort, ce cosmos doté d'une conscience spirituelle.

    La mort enfin, ce symbole d'éternité qui fomente la vie.

    La mort, la vie

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Mai à 20:00

    bonsoir Michel   tu m'as l'air bien tristounet toi en ce moment  !  y a des moments comme ça !

    bonne soirée   bises à tous les deux  Cathline

     

     

    2
    Lundi 22 Mai à 19:05

    je ne la crains pas .... c'est bien écrit... je vous sens malheureux. bise

    3
    Samedi 27 Mai à 12:02

    Tu le dis bien... Peut-être dans nos civilisations, ne lui laissons-nous pas toute sa place, sauf au dernier moment, et alors, nous n'y sommes pas assez préparés...?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :