• Le changement, ce n'est toujours pas maintenant

    Il est noir à couvercle jaune, nous l'avons payé plusieurs fois, par le biais de nos impôts et taxes prélevés à la source ou à l'achat. De nos cabas, en grandes, moyennes et petites surfaces de vente, nous l’alimentons en continu au quotidien pour le plus grand plaisir de Véolia, Suez et consorts, multinationales de la récupération. Il nous est aimablement distribué en porte à porte pour nous encourager à jeter les surpoids de nos emplettes. Il s'agit vous l'avez deviné des bacs dit jaunes. Ils débarquent en masse depuis octobre sur les 38 communes du grand Angoulême ( 30 500 distribués, 12 000 en reste à venir) comme un tsunami de la récupération de nos déchets valorisables.

    Depuis hier ils fleurissent chaque soir sur les trottoirs des différents quartiers de la cité des Valois et alentours. Ils contiennent l'or plastique, l'or fer blanc, l'or aluminium, l'or papier et l'or carton qui dégorgent de nos foyers respectifs. Ils sont la conséquence de nos actes d'achats, la plupart du temps impulsifs et irréfléchis. Avons nous vraiment besoin d'acheter six bouteilles plastiques d'eau avec ou sans bulle et sur-emballées d'un film lui-même en plastique, alors que nous avons l'eau potable et courante dans chacun de nos nids douillets ? Avons nous besoins d'acheter des boites de carottes rappées (emballage sitôt jeté), alors que nous passons des heures à surfer sur internet, en lieu et place de rapper une à deux carottes sur un laps de temps de quelques minutes ? Avons nous besoin d'acheter un plat cuisiné de pomme de terre en barquettes d'aluminium, alors que peler 3 patates écrasées dans un plat avec crème fraîche, petits oignons et mijotées au four offre le même confort? Avons nous besoin de passer au kiosque à journaux, pour s'enquérir des TV programmes en revues papiers, alors que la plupart du temps ils sont diffusés sur nos téléviseurs en continu ou chamboulés par des unes spéciales de dernière minute ? Avons nous besoins de changer de slips ou de t-shirt au prétexte qu'ils ne sont plus à la dernière mode d'un monde totalement démodé le lendemain de la veille ?

    Méfions nous des apparences écrites sur nos quotidiens régionaux. Ils martèlent en gros et milieu de page « Le changement, c'est maintenant » alors que c'est totalement faux . Ces bacs noirs corbeaux à tête jaune de canaris ne nous encourage qu'à une chose: perdurer dans l'erreur de la surconsommation pour le profit d'une minorité.

    Décidément pour nos petits enfants, le changement ce n'est toujours pas maintenant. Bonne journée à toutes et tous.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Janvier à 14:31

    Effectivement, à l'heure où l'on se demande comment diminuer nos déchets, ces poubelles encouragent à acheter les produits déjà ensachés, rangés dans des blisters ou autres contenants, facteurs de pollution. Quelques voix se font entendre pour acheter en vrac sans emballage mais on est loin encore de cet objectif.

      • Mercredi 9 Janvier à 16:24

        Tout à fait d'accord avec vous Sedna. Bon mercredi 9 janvier 2019

    2
    Mercredi 9 Janvier à 17:30

    Je suis d'accord, ô combien ! On a l'impression que nos politiques se triturent le cerveau pour savoir comment faire pour recycler tout ce gaspillage, comment faire pour produire plus d'énergie, alors qu'il faudrait commencer par réduire notre consommation, de tout !

    3
    Jo Chal
    Mercredi 9 Janvier à 18:43

    Hélas, il n'y a aucune volonté politique pour le eviter la sur consommation.

     

    4
    Jeudi 10 Janvier à 22:52

    bonsoir Michel   je suis ho combien d'accord avec toi

    ici on à déjà des poubelles de tri depuis longtemps  j'espère qu'ils ne vont pas faire la bêtise de les changer  elles font très bien l'affaire  quel gâchis 

    je n'achète jamais de plats préparés encore moins de carottes râpées ou autres crudités, ni de soupe en brique,  pas le réflexe  si je veux un plat, je cuisine, râpe, lave des produits de base 

    et pourtant  (mises à part les bouteilles d'eau pétillantes, je reconnais)  et (tout ce qui est emballages papier ou carton que je brûle) je trouve toujours que j'ai trop d'emballages à jeter 

    pour la lessive j'ai même éliminé récemment les lessives en bidons, j'achète à la bio coop  en sachet papier et en ce moment je fabrique mon produit vaisselle  mais pas évident de trouver le bon mélange    je teste ....

    Bonne soirée  bises à tous les deux 

     

    5
    Vendredi 11 Janvier à 16:41
    francinea

    bonjour, moi je veux bien acheter en vrac, sauf qu'il faut que l'origine et la composition des aliments soit indiquée; pour le reste je cuisine, pas par souci d'écologie, mais de santé; sinon je qu'il est question de "Grand" Angoulême, comme de "Grand" Paris, c'est le nouveau concept à la mode; je te souhaite une bonne soirée, bisous

    6
    Jeudi 17 Janvier à 07:54

    ici il faut tout porter à la déchetterie, je ne sais comment font les vieux qui n'ont pas de voiture..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :