• Le jour de trop?

    Sur la pointure 31, juillet 2021 s’en est allé retrouver le lourd calendrier des années écoulées qui constituent les strates de l'histoire terrestre et humaine . Pour ponctuer son passage vers août, dans la nuit un bon orage de pluie et d’éclairs nous a réveillé en fanfare.

    Le jour de trop?

    Ce matin, les végétaux du jardin des trois falaises sont heureux. Ils ont enfin bu un bon coup de blanc château nuages gris venu du Mercantour.

    Tout la haut dans l’arrière pays mentonnais, le Mercantour veille au grain du maintien d’une certaine quantité de biodiversité. Dans cette enclave protégée de la trop grande pression des empreintes écologiques humaines, l’eau des torrents et cascades se régénère un peu au contact de l‘air vivifiant et des rochers de montagne.

    La flore d’été y atteint sont maximum de bienveillance envers les insectes. Papillons et longicornes y batifolent en grand nombre sur les vagues colorées des plantes qui se hâtent de fleurir avant le retour des premiers frimas d’automne.

    Hélas, depuis trois jours, nous, la gente humaine, avons sauté la fatale barrière de notre inconscience vis-à-vis de notre Terre nourricière. Depuis trois jours nous vivons à crédit des bienfaits qu’elle nous a offert depuis le 1er janvier.

    Depuis trois jours, tout  arbre coupé jusqu'à la fin décembre pour nos besoins, ne sera pas renouvelé par Dame Nature; Elle n’en a plus la capacité régénératrice. Depuis trois jours tout poisson pêché dans nos lacs, rivières, mers et océans ne sera pas remplacé. Dame nature ne connaît la combine pour le remplacer par un nouveau en croissance infinie dans un monde fini. Depuis trois jours, tout kilowattheure consommé par nos machines électriques ou mécaniques thermiques ne sera pas produit par un nouveau.

    Le jour de trop?

    La nature est à saturation depuis le 29 juillet 2021 et ne sait pas produire d’avantage que ce que l’on consomme et surtout gaspille.

    Jusqu’au 31 décembre 2021 c’est une dette écologique incommensurable sans effacement possible pour remettre les compteurs à zéro comme savent si bien le faire les banquiers frauduleux et les politiques assoiffés d'expansion sans limite. Réduire drastiquement nos activités est la seule piste raisonnable pour éviter le pire à venir pour nos enfants et petits enfants. Le Covid-19 serait-il notre bienfaiteur pour nous y aider?…

    Bon mois d’août 2021

    et bon repos pour vous ressourcer à toutes et tous.

     


  • Commentaires

    1
    Marie Josette LABORD
    Dimanche 1er Août à 23:58

    Bonsoir cher Michel, merci pour ce belles photos, tes textes qui les accompagnent sont superbes comme toujours et très lucides aussi vers la fin. Merci beaucoup et bonne nuit à toi et ton épouse. Bises de Marie.

    2
    Lundi 2 Août à 09:43

    Parfois, cette nature que nous aimons sait nous offrir de magnifiques cadeaux mais nous le savons bien : juste un sursis si rien ne bouge.  Et apparemment, à part l'argent et le pouvoir qui agitent les politiques et autres personnes du même genre, le monde se dégrade, la violence domine et la pollution grandit.. Chez moi, les moyens ducs ont eu à nouveau des petits et leurs cris perçants hantent les nuits jusqu'à temps que la maman apporte leur pitance. ils résistent aussi !

    3
    Lundi 2 Août à 15:11

    Bonjour et merci de nous offrir ces merveilleuses photos et explications bonne journée bisou CLAUDINE Daniel

    4
    Mercredi 4 Août à 18:45
    francinea

    Bonjour, ça, plus tout ce qui se passe en ce moment, icendies, inondations, etc; je ne dis pas comme toi, je pense que ce satané virus sonnera le glas de l'espèce humaine ! je te souhaite une bonne soirée, bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :