• Made in France

    Comme Zadig en son temps, mon pote-âgé est détenteur d’un jardin. Sur son lopin de terre nourricière dans un faubourg devenu bourg, longtemps, il y a cultivé des légumes .Pour la joie et le délice des pots-aux-feux, très tôt le matin il se levait. Tard le soir il rentrait chargé de poireaux monstrueux de Carentan, de pomme de terre belle de Fontenay, de carottes gloire du pays nantais, d’oignons dorés paille des vertus de Mulhouse, de panais demi-long de Guernesey, de radis noir rond et dodus à souhait au cœur des hivers, et des roses bonbon de chine.

    Tout ce beau monde, issu de son arpent, servait à confectionner de bons potages mitonnés au coin de la cuisinière fonte à bois, puis couchés sur lit de soupières en terre cuite. Hélas comme je vous l’ai déjà écrit , mon frère jardinier est un pote âgé. Il ne peut plus guère se pencher en terre à terre sur son lopin nourricier maintenant encerclé de maisons clinquantes et d’immeubles aux hauteurs vaniteuses. Aussi cette année il a décidé de se lancer en cultures plus douces et moins contraignantes pour ses articulations devenues douloureuses car ayant été trop souvent sollicitées.Comme il règne en pays de cocagne, au sud de la belle France intra-muros européenne, le climat lui offre quelques fantaisies hasardeuses. De par ses rêves enfantins, il s’est laissé bercer et tenter par un essai de cultures fruitières exotiques. Mangues, goyaves de chine, litchis et caramboles ont remplacé ses légumes d’hier. Parviendra-t-il à réussir sa conversion sans transition, mais, avec trait d’union de ne jamais oublier que sa terre est avant tout nourricière? Difficile challenge à tenir. Ne pas la laisser en pâture aux promoteurs de l’immobilier gourmands de grasses terres, faciles à raboter aux bulldozers dévoreurs de pétrole fumant. Bien aidés dans leur besogne lucrative par des gouvernements

    connivents, appliquant des surtaxes foncières au « non-bâti » en hausses vertigineuses afin de décourager mon pote âgé peu fortuné et l’inciter à vendre son précieux garde-manger sur pieds. Y parviendra-t-il avant que mort dérobe avec raison sa précieuse vie chargée d’un savoir-faire et d’un savoir-être qui seront jetés aux orties ?   

     

    Goyavier de chine et ci-dessous ses fruits made in hexagone France

                                                         Bon week-end à toutes et tous 


  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Novembre 2015 à 03:41

    tous ces fruits c'est du côté de Menton ou dans ton sud Ouest 

    bon week end   bises Cathline

      • Vendredi 6 Novembre 2015 à 19:06

        Bonsoir Cathline: Du côté de Menton dans le jardin "Carnolès". Bises de nous deux et bon week-end à toi également

    2
    Samedi 7 Novembre 2015 à 08:03
    francinea

    bonjour, une reconversion réussie, ah les promoteurs immobiliers, il y a beaucoup à dire, quelle connerie le non bâti, si je comprends bien on ne veut plus de nature mais uniquement du béton; je te souhaite un bon week end  bisous

    3
    Samedi 7 Novembre 2015 à 08:20

    j'adore le texte et ta salade de fruits jolie jolie c'est la vie..merci et bon week

    4
    Samedi 7 Novembre 2015 à 09:37

    sûr c est pas ordinaire toutes ces sortes exotiques... courage à lui

    5
    Samedi 7 Novembre 2015 à 13:46

    Tous ces fruits, je les ai mangés à la réunion (en visite chez ma fille) : le climat du sud leur conviendra-t-il? j'espère que ton ami échappera aux tentacules des promoteurs ! (Promoteurs de quoi d'ailleurs ? Il vaudrait mieux dire "fossoyeurs" !)

    6
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 11:02

    Ah mangue ! Parfois ça coûte cher, les amengues !

    Un petit coucou de loin en loin. Yves

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :