• Obsolescence programmée de la publiphonie

     

    _«Allo…allo…allo mademoiselle?

    _ Je vous écoute Monsieur Fernand.

    _ Allo… Allo mademoiselle du téléphone,s'il vous plaît, je voudrai le 27 à Roquebrune, cabine 3.

    _ Mais monsieur Fernand, il n’y a plus de cabine N°3 à Roquebrune et encore moins de 27. 

    _ Comment ça plus de cabine N°3 et plus de 27 ?

    _ Monsieur Fernand, elle a été déposée la semaine dernière.

    _ Déposée???Et pourquoi?…

    _ Pas assez rentable pour notre compagnie « Orange ».

    _ Mais… mademoiselle, mon amie Justine est sans téléphone et c’est le seul moyen pour moi de pouvoir la joindre.

    -Désolé monsieur Fernand ».

     La dame du téléphone raccroche le combiné.

    _«Allo…allo mademoiselle. Nous avons été coupé. S'il vous plaît, j ’aurai voulu le 27 à Roquebrune, cabine 3.

    _ Monsieur Fernand, il n’y a plus de cabine N°3, et votre cabine N°1, est sur ma liste de dépose de la semaine prochaine;

    _??? C’est quoi cette maladie de déposer?

    -Il s’agit en fait d’ôter tous les publiphones qui occupent la voie publique. 

    -??? Et pourquoi mademoiselle?

    _ Notre compagnie « Orange » n’a plus l’obligation de service universel. 

    _ Et comment je vais appeler mon amie du 27 à Roquebrune, cabine N°3 ?

    _ Achetez-vous un I phone 4 G et dite à votre amie Justine d‘en faire autant. Nos publiphones sont en obsolescence programmée. Ce sont des mobiliers urbains démodés qui encombrent les trottoirs et coûtent cher à notre compagnie « Orange »… .

    _ Mais mademoiselle « Orange » c’est du démarchage téléphonique que vous me proposez.

    _ Bien sûr monsieur Fernand, je suis un robot automatique de marketing en cool- center  téléphonique basé à Rabat car la taxe foncière est moins chère là-bas et comme le couscous c‘est bon comme chez nous. De plus,  je dois vivre en CDD pour faire vivre mon PDG.

    -Comment ça votre PDG?

    _ C’est pourtant simple à comprendre Monsieur Fernand, avec l'automatisation et le tout numérique, il est le seul à ne pas avoir été licencié de notre compagnie « Orange » et il a besoin d‘un parachute doré pour prendre sa retraite »

    _ Le robot raccroche.

    - Allo… Allo…je n’ai plus de combiné à mon fil téléphonique…

    _ Normal monsieur Fernand, nous sommes en pleine dépose de votre cabine N°1, la dernière qui restait sur Roquebrune ».

    «Allo…allo... mademoiselle, je ne vous entends plus »...        

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Octobre 2015 à 05:38

    et oui le monde moderne !  c'est comme faites vos déclarations sur internet  imprimez vos documents  et si on n'a pas d'imprimante ..............  et si on n'a pas d'ordinateur ..........  à méditer

    bonne semaine   bises Cathline

    2
    Lundi 26 Octobre 2015 à 15:54

    je n'utilise pas mon téléphone... il est dans mon sac de rando en cas de cheville tordue comme je marche toujours seule au fin fond de la forêt. elles ne doivent plus servir ces cabines mais c'est vrai c'est un service qui disparaît. bise

    3
    Lundi 26 Octobre 2015 à 17:57

    le retour du canard... je vais voir ce que tu as publié... bisous

    4
    Mardi 27 Octobre 2015 à 16:46

    Cela fait hélas déjà un bon moment...Il faut aller au fin fond de je ne sais oû pour trouver encore l'oiseau rare qu'est devenu une cabine téléphonique...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :