• Or climatique

    Lors de ma balade de dimanche dernier , mon regard a croisé un lézard " Eva ". Revêtu de la couleur du vrai changement , il s’est un bref instant demandé si dimanche prochain , je ferai mon devoir de citoyen respectueux de son monde à lui . Je lui ai promis qu’au premier tour , j’avais entre les mains une petite carte " règle d’or climatique " à jouer dans mon jeu de dix cartes " poker menteur " . Oh , je sais bien que zéro OGM, zéro gaz schiste , zéro construction d’autoroute ou d’aéroport sur une profession de foi électorale sont des promesses de chat , " botté " au derrière par des banques " rapaces " . Je sais bien aussi que protéger la biodiversité avec de nouvelles lois sur le littoral , la montagne et les forêts est une goutte d’eau de mer imbuvable car trop salée face à des multinationales du béton aux odeurs de recyclage d’eau douce de rivière polluée . Je sais aussi qu’appliquer le principe pollueur payeur revient à puiser un peu plus dans mon porte-monnaie , car faisant moi-même partie des nantis de l’hémisphère nord qui épuisent les ressources fossiles et minières des pays du sud . Mais je sais aussi que pour une école de l’épanouissement et de la réussite , n’est pas le bon choix , ceux qui suppriment les maîtres d’école buissonnière où se cachent les papillons par temps d’orage . Je suis d’accord aussi sur le thème " développer l’agriculture par essence paysanne " en respectant le renouvellement des bios masses pour nourrir des citadins toujours plus nombreux . Ce vrai changement en est encore à des années lumières . Voilà pourquoi , cela fait 38 ans que j’ai voté pour la première fois pour un monsieur en pull-over rouge buvant un verre d’eau claire au nez et à la barbe des premiers téléspectateurs dont je faisais partie . Toujours fidèle à mes convictions de cœur et de raison , dimanche je ne voterai pas comme la famille Bernadette-Jacques pour les deux candidats supposés , par les médias dominantes , vainqueurs d’office du second round aux dés pipés du jeux de l’oie . Je voterai ni François , ni Nicolas , je voterai pour la frêle embarcation de l'espace sidéral qui m’offre chaque jour qui passe , joie de vie , je voterai au premier tour "Ma Planète bleue" , et au second " Papillon blanc " teinté de vert  puisque je n’aurai plus le choix .

    NB : Un lien existe avec l'image originale , il suffit de cliquer sur les deux vignettes pour les agrandir . 

                                                               Bon mercredi 18 avril 2012  

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Avril 2012 à 05:51
    telos

    ton vert est superbe sur cette photo.. je vais l'imprimer et ce sera mon bulletin de vote..ce n'est pas la politique qui changera la société c'est l'homme..bise amicale

    2
    Jeudi 19 Avril 2012 à 10:16

    bonjour  mon petit canard  jaune  

    bah  voila  une bonne action  et du vrai dans tes ecrits   il   faut que sa change  faut y croire on veras  dimanche mais  pourvue  que !!!!...........  j 'aimerai  que le temps soit  meilleurs  des averses  du soleil  un vent  glacial  vivement  le mois de mai  en esperant  que  le printemps  seras  bien  au rdv avec  un soleil  un peux  plus chaud .....  je ne suis pas tres motivée  pour  le blog  j 'ai tellement de choses a faire que je ne sais ou commencer  s 'il faisait  beau cela  me  motiverai   et j avancerai  plus vite ....enfin  c 'est  comme ca ....je te souhaites  une  agreable  journée ... gros bisous

    3
    Jeudi 19 Avril 2012 à 12:06

    Quel orateur tu fais ! J'aime te lire.

    Et merci pour les liens des photos, elles sont merveilleuses.

    Bises

    4
    Jeudi 19 Avril 2012 à 17:35
    Cephalantera

    Bonsoir, oui le papillon blanc est bien une piéride. C'est la piéride du navet. Justement je viens de programmer un article pour demain sur un couple de piéride du navet.

    Bonne soirée

    5
    Dimanche 22 Avril 2012 à 17:40
    le p'tit Prince

    Bonjour Monsieur Canardjaune,

    poker menteur, casse tête chinois, jeu d'echec... les papillons blancs... c'est pas l'association des aveugles et mal voyants ? L'avantage c'est de ne pas voir la misère... pourquoi pas ! Il faudrait aussi être sourd, mais l'odeur nauséabonde du tout fric qui se répand nous asphyxiera. Plus lourd que l'air, il touchera essentiellement les gens d'en-bas...comme disait le rat farin. 

    Sinon, c'est exact, il faut de l'eau, beaucoup d'eau. mon puits en est toujours encore qu'au 1/3 de son niveau normal en cette saison. Bon bien sûr, le robinet est plein à raz bord et donc je pourrais quand même abreuver les plantes sédentarisés chez moi. Pour le pastis en été (avec modération), je prendrais de l'eau en bouteille... Plaisanterie à part, en milieu rural, on a du mal à faire comprendre l'importance de l'eau à tous ces paysans de la vieille école. Pour les engrais et pesticides chimiques, c'est pareil. C'est abominable. J'ai de la chance personnellement, le seul paysan bio à 10 km à la ronde, possède toutes les terres qui entourent ma propriété, ce qui est dommage c'est qu'il le fait pour des raisons financières et nullement par conviction écologique. C'est une demi victoire quand même.

    Maintenant je vais aller assiter au dépouillement, chez nous le bureau de vote ferme à 18h .

    Bonne fin de journée cher Monsieur Canardjaune avec toute l'amitié du p'tit Prince d'Argencourt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :