• poésie chantée

    J'appelle poésie cet envers du temps , ces ténèbres aux yeux grands ouverts , ce domaine passionnel où je me perds , ce soleil nocturne , ce chant maudit aussi bien qui se meurt dans ma gorge où sonnent à la volée les cloches de provocation ... 


     
    J'appelle poésie cette dénégation du jour , où les mots disent aussi bien le contraire de ce qu'ils disent que la proclamation de l'interdit , l'aventure du sens et du non-sens  , ô paroles d'égarement qui êtes l'autre jour , la lumière noire des siècles , les yeux aveuglés d'avoir tant vu , les oreilles percées à force d'entendre , les bras brisés d'avoir étreint de fureur ou d'amour le fuyant univers des songes , les fantômes du hasard dans leurs linceuls déchirés , l'imaginaire beauté pareille à l'eau pure des sources perdues ...
                                                                                                                      L . ARAGON
                                ***Voir l'image à l'échelle***Voir l'image à l'échelle***
                                                                 
    La vie aura passé comme un grand château triste que tous les vents traversent
    Les courants d'air claque les portes et pourtant aucune chambre n'est fermée
    Il s'y assied des inconnus pauvres et las qui sait pourquoi certains armés 
    Les herbes ont poussé dans les fossés si bien qu'on n'en peut plus baisser la herse

     Quand j'étais jeune on me racontait que bientôt viendrait la victoire des anges
    Ah comme j'y ai cru comme j'y ai cru puis voilà que je suis devenu vieux
    Le temps des jeunes gens leur est une mèche toujours retombant dans les yeux
    Et ce qu'il en reste aux viellards est trop lourd et trop court que pour eux le vent change
    .../...
    Songer qu'on arrête jamais de se battre et qu'avoir vaincu n'est trois fois rien
    Et que tout est remis en cause du moment que l'homme de l'homme est comptable 
    Nous avons vu faire de grandes choses mais il y en a eut d'épouventables 
    Car il n'est pas toujours facile de savoir où est le mal où est le bien 

    J'écrirai ces vers à bras grands ouverts qu'on sente mon coeur quatre fois y battre 
    Quitte à en mourir je dépasserai ma gorge et ma voix mon souffle et mon chant 
    Je suis le faucheur ivre de faucher qu'on voit dévaster sa vie et son chant 
    Et tout haletant du temps qu'il y perd qui bat et rebat sa faux comme un plâtre

                                                 Extrait partiel du poème de L . ARAGON
                                                               "Je me tiens sur le seuil de la vie et de la mort"    
                                                      si merveilleusement chanté par J . FERRAT


         Adieu Jean , voici une pensée de mon jardin pour toi que j'aimai bien . 


  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mars 2010 à 16:23
    pistache
    Aragon a trouvé quelqu'un qui interprète à ravir ses poêmes..!
    2
    Lundi 15 Mars 2010 à 17:48
    TELOS
    je préfère la poésie de tes photos ;la poésie se dégage de l'harmonie
    3
    Lundi 15 Mars 2010 à 18:21
    Sylvaine
    Je l'aimais bien aussi et j'ai plusieurs des chansons.
    Ma préfére, je crois, c'est "Ouralou".
    4
    Lundi 15 Mars 2010 à 18:30
    bonjour, un bel hommage aussi, et tu as raison, ferrat a merveilleusement mis en musique les poèmes d'Aragon, victor hugo doit s'en retourner dans sa tombe!  il s'est fait trop rare hélas pourtant il va laisser un grand vide; bonne soirée bisous
    5
    Lundi 15 Mars 2010 à 21:47
    Norbert794
    Bonsoir mon ami. Merci pour lui, je l'aimais beaucoup moi aussi, il fait partie de ces quelques grands qui ne seront plus égalés... par contre, reviens donc voir demain si je ne les vois pas les petits jaunes... lol Amitiés...
    6
    Mardi 16 Mars 2010 à 07:46
    septsup

    Tiens un fantôme... oh pardon je veux dire un revenant... j ai failli te louper pour le titre de la créa mais tout est rentré dans l ordre... magnifique p^ème d Aragon mais quel pôeme de ce maître ne l est il pas ??? gros bisous

    7
    Mardi 16 Mars 2010 à 08:12
    La Toile de Jeanne
    Bonjour "canardjaune",  bel hommage à Jean Ferrat avec un poème d'Aragon qu'il aimait chanter. Ma petite radio locale nous faisait écouter, nous fait écouter, et continuera de nous faire écouter Jean ferrat ... et j'apprécie.
    Très bonne journée - bises - jeanne
    8
    Mardi 16 Mars 2010 à 08:35
    Capucine55

    Bonjour Canardjaune
    Trés bel hommage à ce grand poète Jean Ferrat.
    Je suis trés émue de tes écrits, merci ...
    Bonne journée, amitiés. Capucine

    9
    Mardi 16 Mars 2010 à 08:59
    Capucyne
    c'est un bel hommage à Jean Ferrat et ...à Aragon..
    10
    Mardi 16 Mars 2010 à 10:34
    ptefleurs18
    bonjour pt canard ..malheureusement on est pas grand chose  sur terre ..rien ne peux etre previsible apres la vie la mort  jean ferrat etait un bon poeme et chanteur  les bons partent trop vite
    tres jolie fleurs  ......... ces derniers jours non pas ete  facile  pour moi  hier pas fais grand chose   puisque j etais pas  la  de la journee   alors  en route avec un si beau soleil  qui nous donne du courage ..je vais te souhaiter une  tres bonne journee
    11
    Mardi 16 Mars 2010 à 13:37
    Canardjaune

    Bonjour , Un canardjaune  vole au gré des vents favorables pour soulager ses ailes , alors de temps en temps il peut revenir chez septsup . Bises et bon après-midi

    12
    Mardi 16 Mars 2010 à 13:37
    Lilou_61
    Un très très bel hommage. Merci pour lui Canardjaune.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :