• Trituration

    Il pleut encore et toujours d’un air monotone. Tout est saturé de gris. Pour me consoler de ce manque de lumière et de couleurs, je m’invente un nouveau dicton de jardinier en manque d'activité :

     « Bois de chênes qui dort en hiver humide amasse mousse pour futur été sec ».

     

    Au raz du sol,  un monde nouveau surgit. Les mousses débordent d’énergie et se trémoussent sous des nuages bas d’où le soleil transpire à grandes eaux. Ces filles vertes des bois regardent passer les draperies de soie grises et tentent de s’y accrocher en grappillant de l'altitude.

     

    Je m’amuse à en capter le portrait et à les triturer pour en extraire le jus du ciel. Le résultat est palette de peintre avant création d’une œuvre. J’aime malaxer les couleurs, ça m’apaise.

     

     

                                               Bon week-end


  • Commentaires

    1
    Vendredi 26 Février 2016 à 08:00

    je reste sur la première elle m'éblouit me réconforte.. bon week

    2
    Vendredi 26 Février 2016 à 10:04

    le mauvais temps te donne le temps de faire de jolies triturations... bonne journée

    3
    Vendredi 26 Février 2016 à 19:58

    Peut-être va t'on vers un climat tropical : une saison humide, une saison sèche...

    4
    Vendredi 26 Février 2016 à 20:44
    francinea


    Bonjour, de très joliseffets, surtout la première; la nature est toute tourneboulée, et nous aussi du coup ! je te souhaite un bon week end bisous

    5
    Samedi 27 Février 2016 à 22:10

    ♥ pour l'effet flash de ta 1er photo.

    Bonne nuit

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :