• Un train d’avance au départ égal deux trains de retard à l’arrivée

    Un train d’avance au départ égal deux trains de retard à l’arrivée

    Prenez un train d’avance pour arriver deux trains en retard, tel est le dernier avatar à la mode SNCF. Exemples à l’appui: Ce matin, je prends le TER censé arriver en gare de Carnoles à 9h10. Oh! Miracle il arrive à 9h soit 10 minutes en avance. Chouette, embarquement immédiat pour ma toute proche destination Cap-Martin-Roquebrune soit 6 minutes de trajet top chrono. A l’entrée en gare de destination, le train s’arrête, le voyant vert qui autorise l’ouverture des portes s’allume, mais zut aucune réaction d’ouverture à l’action sur le voyant pourtant  bien lumineux?... Flûte le train repart et aucun voyageur n’a réussi à descendre. Prochain arrêt, la cité des Grimaldi. Et là oh surprise les portes s’ouvrent déversant une vingtaine de voyageurs mécontents qui comme moi se résolvent à prendre le prochain de TER inverse venant de la capitale de PACA pour la cité Vintimiglia. Résultat j’arrive à ma gare de destination 45 minutes après l’horaire théorique affiché au départ. Cette farce-là, la SNCF ne me l’avait pas encore servie sur son plateau d’argent. A la SNCF les voyages sont à chaque minutes, surprises.

    Un train d’avance au départ égal deux trains de retard à l’arrivée

     

    Autre exemple, si vous montez dans l’intercité qui enjambe la capitale régionale de Nouvelle Aquitaine à celle de Provence-Alpes-Côte-D’azur via le seuil du Lauragais, soit Bordeaux-Nice, n’espérez surtout pas arriver à l’heure. Ce train n’arrive jamais à destination dans les temps impartis. Compter entre 20 à 30 minutes de réguliers retards excusés par le chef de train. Cause invoquée : régulation de trafic?... Un langage clair pour un agent SNCF, un vrai clair-obscur pour le commun des mortels voyageurs qui se servent assidûment de ce service plus très public.

    Un train d’avance au départ égal deux trains de retard à l’arrivée

     

    Troisième exemple vécût deux fois. Prenez le TGV de Nice-Thiers ville pour Thiers ville dans le Puy de Dôme. La galère est au programme, les correspondances folkloriques et la destination plus-qu’illusoire. Le train prenant un certain retard à l’allumage, il tente désespérément de rattraper les précieuses minutes promises à l’arrivée en shuntant carrément la cité phocéenne. Les pauvres voyageurs pour Marseille sont invités à descendre à Toulon et à se débrouiller à monter dans un TER pour honorer leur fin de parcours. Pour les pigeons voyageurs de l’au-delà, ce n’est toujours pas gagné. Le TGV accélère entre Aix en Provence et Lyon Part Dieu. Hélas les Dieux semblent toujours contraires, et la correspondance loupée pour St Etienne Châpeautaux. Qu’a cela ne tienne, un joyeux agent d’accueil, nous invite à monter dans un train pour Le Puy en Velais. Curieux comme offre pour se rendre à Thiers Ville?... Heureusement arrivé sur le quai d’embarquement, ce train vient de partir avec une courte avance sur les voyageurs désespérés qui traînent péniblement leurs valises d’escaliers en escaliers, de couloirs en couloirs, à la recherche du train suivant. Bref la coupe est pleine, je regarde sur les écrans d’affichages horaires sans consulter un autre charmant agent d'orientation SNCF, car leurs boussoles sont trop déboussolées par le champ magnétique des motrices électriques Alstom et Bombardier.Le prochain train le plus proche pour la ville de Thiers annoncé est Vichy gare. Des bulles nous feront du bien et l’attente à Part-Dieu raisonnable. Enfin après une bonne journée à se traîner de trains en trains et de gares en gares, nous ne parviendrons ces jours-là jamais à notre gare de destination. Elle est belle la vie du rail, en théorie surtout. La pratique quant à elle, est sérieusement à perfectionner. Nous vivons une époque formidable de vitesse TGV sur des lignes ferroviaires à bout de souffle TER. Un train d’avance  au départ égal deux trains de retard à l’arrivée. 

    Un train d’avance au départ égal deux trains de retard à l’arrivée

    Bon dimanche 23 juillet 2017

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Juillet à 08:55

    mais sur les chemins tu marches à ton rythme et fait de superbes photos.merci

    2
    Vendredi 28 Juillet à 09:19

    bonjour, quelle galère ! j'ai de la chance, ça ne m'est jamais arrivé, juste un gros retard de près d'une heure au départ quand je allée à Amsterdam, multiplier les correspondances n'est pas terrible, à ce que je vois: ce n'est pas normal qu'un train parte en avance; quand je dis que ça ne m'est jamais arrivé, c'est pour la province, car en région parisienne, je pourrais te donner plein d'exemples; j'ai connu pas mal de galères pour aller au boulot, ou pour en repartir, surtout quand tu travailles au fin fond des Yvelines et qu'il n'y a que le train ! c'est là qu'on aime notre métro happy bonne journée, bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :