• Chrysolina coerulans, chrysomèle bleuâtre

     


    Au milieu de l'immensité verte de la petite prairie classée Natura 2000, un drôle de coléoptère se goinfre d'herbe. Comme c'est la période des carnavals, il arbore sa plus belle tenue endimanchée, d'un beau bleu métallique pas très discret pour les oiseaux prédateurs de passage. Mais, de son nom imposé par les hommes, Monsieur Chrysolina s'en moque éperdument. Sa vie est courte et son camouflage bleu métallique signifie danger toxique pour les gourmands qui passent et qui voudraient le becqueter. Aussi broutons un maximum avant de retourner en terre se dit-il. D'ailleurs dans cet enchevêtrement de tiges, suspendu les pattes en l'air mon côté ventre est un peu moins voyant. Mon prénom toujours imposé par les hommes,  est coerulans. Je suis de petite taille : 6 à 9 millimètres de long, ma couleur est variable , le plus souvent bleutée ou noirâtre à reflets métalliques. Mon corps est trapu et, tel un boxeur au nez aplati des prairies humides, ma tête est enfoncée sous mon corselet. Comme j'aime la présence des cours d'eau ; ici sur les bords de La Charente, en lieu tranquille je vie ma vie pépère de coléoptère phytophage.

    De la grande famille des Chrysomèles, nous sommes très nombreux : 37000 espèces herbivores sur petite planète Terre. Très prédatés, nous avons opté comme chez Monsanto pour les armes chimiques défensives et parfois offensives. Suivant le cas , diffusion d’aérosols volatils répulsifs ou toxiques et aussi "saignée réflexe". Vous l'avez compris, nous vivons en symbiose profonde sur les plantes hôtes qui nous servent de gîte et de couvert. Nous sommes un maillon essentiel de la vie et Monsanto se met le doigt dans l’œil à vouloir nous éradiquer. Casser ce maillon, c'est s'exposer à terme à de graves famines pour les animaux et les humains. Laissez nous tranquille, cela fait des millions d'années que nous nous auto-régulons. Pas besoin de vous bipèdes à l'intelligence de plus en plus artificielle, pour nous limiter. Nous savons très bien le faire sans vous.

     

    Bonne semaine à toutes et tous.


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mars à 14:08

    moi j'appelle ça un bousier mais je suis nulle.. j'aime ses reflets chantants.... sourire...

      • Mardi 21 Mars à 14:10

        Le Chrysolina  n'est pas un bousier car n'est pas coprophage. C'est un herbivore, coléoptère phytophage. bise

    2
    Lundi 20 Mars à 20:13

    j'en ai quelquefois au jardin  mais pas souvent   !  aujourd'hui j'ai vu le premier papillon aurore

    bonne soirée   bises Cathline

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :