•  

     

    D'après la Météo de France, de Navarre et des DOM-TOM, il paraît que janvier a été nettement chaud sur notre très douce France. Février chausse une paire de bottes identiques et emboîte le pas d'une même courbe de bonnes températures.. Exemples à l’appuie : le 11 février 2020 nos insulaires corses de Bastia ont vécu une nuit tropicale au cœur de l'hiver avec 21,9°sur 24 heures. En Antarctique les scientifiques du climat ont constaté un franchissement de la barre des 20° le 9 février 2020. Des tempêtes hivernales aux températures remarquables se succèdent à cadence infernale chez nos amis les anglais avec débordement sur nos côtes bretonnes. Biarritz aujourd'hui a enregistré 20°. Bref les anomalies de températures à la hausse s'amplifient. Neiges et glaces fondent comme morceaux de sucre se dissolvent dans tasse de chocolat chaud .

    Le problème, c'est que l'on regarde nos sottises de dérèglement climatique à la légère et par le bout de la lorgnette. Notre Président de France, de Navarre et des DOM-TOM se déplace en grande pompe de roi "Hélios" élu pour constater que la mer de glace s’amenuise à la vitesse de la lumière. De son bureau de l’Élysée par écran TV interposé il aurait sûrement vu le même spectacle de désolation de cette mer glacée en perdition. Comble de surprise, aujourd'hui 15 février 2020, à Bagnère-de-Luchon dans nos belles Pyrénées, la neige (50 tonnes ) est tombée précipitamment en bas de la station de ski par hélicoptère interposé. Nos amis parisiens vont pouvoir s'adonner à la glisse par 23° demain après-midi. Elle est pas belle la vie quand le pétrole est abondant et peu cher. Par contre notre belle maison Terre trinque à tout va et attrape la fièvre chaque jour un peu plus. Jusqu’où et jusqu’à quand ?

     

    Nous

    ne

    le

    savons

    pas encore,

    mais

    ça

    ne

    serait

    tarder.

     

     

     

     

     

     

    Bon dimanche à toutes et tous

     


    5 commentaires
  • Couchant de soleil incendiaire

    Quand le couchant de soleil de février embrasse fougueusement le fleuve « La Charente «  en débordement, la couette du lit mineur de la dame aux méandres paresseux s'allume en veillée d'armes nocturnes.

    Couchant de soleil incendiaire

    Les herbes en dégorgement s'irradient en hors d'eau étincelant. Des flammèches se posent ça et là sur le miroir d'où surgissent des frênes aux pieds en bottes de sept lieues dégoulinantes de mousse en éponges noircies.

    Couchant de soleil incendiaire

    L'instant est éphémère et échappe aux promeneurs pressés de rentrer au logis. Ceux-là ne profiterons pas du tableau aux couleurs rapidement changeantes. Prendre et goûter l'instant est sublime récompense .

    Couchant de soleil incendiaire

    La beauté de la Nature est un émerveillement subtil et nécessaire pour qui tremble de joie face à ce grand mystère d'une création explosive infinie. Être en profonde symbiose avec les beautés du monde est un réconfort perpétuel pour s'accrocher à la vie.

    Couchant de soleil incendiaire

    Le souffle de lumière divine est divin et apaisant. L'astre de feu qui chaque jour réchauffe le cœur des hommes est un miracle. Merci Dame Nature pour ce couchant incendiaire inoubliable.

    Couchant de soleil incendiaire

    Bonne semaine à toutes et tous.


    3 commentaires
  • Nous sommes le 02 février 2020, journée de la chandeleur. En principe l'hiver devrait enfin nous chatouiller le bout du nez. « A la chandeleur l'hiver se meurt ou reprend vigueur » dixit le dicton. Vu le peu de vigueur jusqu’à présent ça ne devrait donc plus tarder.

    Pour l'heure il pleut encore et toujours. les charentais pataugent sur des chemins boueux et des champs gorgés d'eau. Madame fleuve « La Charente » sort à nouveau de son lit mineur pour se dorloter sur son lit majeur en couettes découvertes vu les températures en onde de choc estival.

    Canardjaune lors de ses sorties randonnées pédestres et vélo à assistance "nucléaire" est obligé de slalomer entre les nombreux miroirs posés ça et là en travers de ses découvertes campagnardes hivernales.

    *

    Pendant ce temps là, « Canette Azur », dans son domaine réservé, la cuisine , concocte et mijote la ficelle de cordon rouge « Reine des crêpes ».

    Humm, à la chandeleur le parfum des crêpes est de rigueur et Canardjaune grâce à Canette Azur frétille de bonheur.

    Bonne journée à toutes et tous.


    5 commentaires
  •  

    En France, en Europe, et en général dans tout l'hémisphère nord de notre petite planète Terre, au cœur de janvier et jusque fin février début mars c'est la pleine saison grippale. Actuellement en France seule la Normandie n'est pas encore trop affectée. Toutes les autres régions de France sont dans le rouge version pleine épidémie. Cette terrible maladie récurrente chaque hiver a pour objectif premier, s'attaquer aux personnes âgées, aux enfants de moins de 2 ans et aux adultes affaiblis par le surmenage de la vie au quotidien. Du 20 au 26 janvier 2020 soit sur 6 jours, rien qu'en France, 460 personnes ont été hospitalisées, 244 ont été admises en réanimation, 22 personnes en sont décédées. En avez-vous entendu parlé sur les média TV, radio,  et journaux ? Rien.

    Par contre 5 cas de coronavirus d'origine chinoise dans l'hexagone France font la une des écrans , des ondes sonores et des diffusions papiers. Comme le SRAS en 2002, la grippe aviaire en 2005, la grippe A H1N1 en 2010, et la triste épidémie Ebola en 2014 ces endémo-épidémies sont des boucs émissaires pour faire peur à la population et vendre des informations secondaires pour masquer les vrais problèmes de tout un chacun. Pas de panique, d'ici l'été ce coronavirus se sera endormi, mais entre temps les laboratoires pharmaceutiques se seront bien engraissées sur notre dos en nous vendant nombreuses poudres de perlimpinpin totalement inefficaces car aucun scientifique n'est parvenu aujourd'hui, jusqu'à preuve du contraire, à mettre au point un vaccin antivirus réellement efficace et surtout durable dans le temps.

    Ces minuscules organismes vivants, invisibles à l’œil nu des bipèdes que nous sommes, se reproduisent et mutent à une échelle incommensurable par rapport à notre échelle de reproduction humaine. Une fois encore nous ne sommes pas les maîtres du monde en ce lieu terrestre. On a toujours plus petit bien plus fort que soi. En attendant lavons nous régulièrement les mains. Ne crachons pas à tort et à travers n'importe où. Ne partageons pas nos brosses à dents, verres et couverts de table, serviettes de bains, torchons etc... Aérons 10 à 15 minutes chaque matin nos nids douillés pour renouveler l'air et déranger à souhait la prolifération de ces vilains virus et laissons passer Monsieur Hiver peu favorable pour nous et la majorité des mammifères de la minuscule maison Terre.

    Bonne fin de semaine à toutes et tous.


    5 commentaires
  • Roulette russe climatique

    Il paraît que le loup est de retour en Charente. (mon article précédant). Mais un autre coquin de loup de printemps se serait-il introduit dans la bergerie de l'hiver ? Depuis début janvier les températures jouent l'arlésienne en tempo de novembre la nuit et de mars le jour. Les merles en sont complètement déboussolés. Ils sifflent leur mélodie d'avril en pleine page de janvier.

    Roulette russe climatique

    Se croyant sur la cote d'azur, au jardin les premiers narcisses exposent leurs corolles jaune citron de Menton.

     

    Roulette russe climatique

    Les roses de mai s'épanouissent à la saint Sébastien.

    *

    Roulette russe climatique

    En bord du fleuve « La Charente » les pruniers sauvages se parent des premières fleurs de mars. Bref à la campagne comme dans mon jardin, rien va plus au rythme des saisons.

    Roulette russe climatique

    Le sournois loup du dérèglement climatique poursuit et accélère son œuvre dévastatrice de démolition de la météo quotidienne sur les plantes, les animaux et les hommes.

    Roulette russe climatique

    Et pendant que tout fout le camp, nos dirigeants aveugles et sourds ne rêvent que de croissance exponentielle de l'économie de marchés mondialisés, et de PIB en valeur française des jeux comptabilisés en billions de dollars made in USA. Tout ceci n'est pas sérieux, car ce loup de printemps en plein hiver ne va pas croquer simplement quelques brebis égarées. Il ne va pas tarder à dévorer l'ensemble du troupeau vie terrestre dans son intégralité.

    Roulette russe climatique

    Planète Terre brûle et les pompiers n'ont plus d'eau pour arroser les braises de feux devenus incontrôlables. Planète Terre vomit ses glaces arctiques dans des océans transformés en pastis avec anisette de plastiques en tout genre et tout format. Planète Terre nous bombarde d'orages de pluie, de grêle et de vent de plus en plus intenses. Planète Terre nous présente le début de la facture de nos inconscientes folies.

    Roulette russe climatique

    Qui va gagner l'homme ou la Terre. La réponse est claire, c'est à nous de signer le compromis.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique