• Nous voulons des coquelicots

    Nous voulons des coquelicots

     Depuis la fin septembre, les moissonneuses, machines à broyer les dévoreurs de sols que sont les maïs « modèle monsanto » entrent en action de vaste envergure. Assoiffés insatiables, les gloutons géant vert, du précieux liquide eau bien commun de l'humanité, en moins de trois mois , ont vidé les nappes phréatiques, les étangs, les lacs et les rivières. Emportés par la redoutables sécheresse de septembre, seul aujourd'hui subsistent les trognons et racines.

    Nous voulons des coquelicots

    Une année de plus, et peut-être une année de trop, l’œuvre de Satan du syndicat majoritaire empereur exploitant agricole réalise sa récolte minière. Les cathédrales des crédits bancaires, pour paysans modernes exploités sans terre, amassent feuilles et grains pour ensilage bovins. Nos frères animaux vont pouvoir se régaler de protéines végétales fermentées afin de se métamorphoser en protéines animales et finir au Resto-grill pour humains carnassiers.. Le cycle de l'eau perturbée un maximum par ce mode de culture d'une plante tropicale plantée à grande échelle sous climat océanique est en passe d’acculer notre belle France à la ruine.

    Nous voulons des coquelicots

    Peu importe la feuille et le grain pourvu que l'on s'enrichisse à court terme à la sauce feuilles-grains qui produit du gain. Hélas ce modèle à l'essai depuis 50 ans fonctionnant à coups d'intrants et de pesticides de synthèse est à bout de souffle. Il détruit sol, air, eau et conduit au feu du néant. C'est un non sens sans retour. Grand gaspilleur d'énergie fossile il mène progressivement notre planète au chaos . Chacun le sait mais personne ne conteste la chose puisque tous aujourd'hui en profitent. Mais demain matin le réveil sera dur à avaler au petit déjeuner pour la génération montante. République en marche de «Travert» ou pas «d'Hulot» aux commandes gouvernementales, les halliers à franchir deviendront insurmontables..

    Nous voulons des coquelicots

    Alors que dire, que faire ? Hé bien dénonçons ce fait. Soyons mille à le dire, soyons cent à le redire, et s'il n'en reste qu'un à le répéter, soyons celui là. Étranglons le glyphosate, étouffons dans la coquille d’œuf tous ces produits phytosanitaires de synthèse qui nous empoisonnent.

    Nous voulons des coquelicots

    Devenons coquelicots pour enrayer la machine infernale. « Bayer et consort ». Allons y ,soyons l'acteur de nos souhaits avant qu'il ne soit trop tard. Les générations futures nous en seront reconnaissantes. Comment ?

     

    nousvoulonsdescoquelicots.org/a-vous-tous-amoureux-des-coquelicots

     

    Nous voulons des coquelicots


  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Octobre à 16:28
    francinea

    Bonjour, je vais étudier les coquelicots; tout est contaminé, même la terre; c'est difficile de se nourrir, à la limite on ne peut plus rien  manger; je me fournis auprès  de producteurs locaux le  plus possible; mais même un petit fermier utilise du sel nitrité  pour ses charcuteries,  c'est désespérant ! le glyphosate devrait être interdit, combien faudra t-il de cancers pour qu'il le soit?  tout  ça c'est bien beau, mais sommes nous près à changer nos habitudes? du point de vue alimentaire, je l'ai faiit , mais cela a un coût, tout est dit; je te souhaite une bonne journée, bisous

    2
    Mardi 9 Octobre à 18:49

    Bonsoir oui Francine à raison il faut vraiment regarder à ce que l'on mange car avec tout leur pésticide cela devient grave en tout terme il faut faire attention bonne soirée bisou Claudine Daniel

    3
    Mercredi 10 Octobre à 06:15

    C'est bien volontiers que je deviendrais un coquelicot ! Je vais suivre le lien.

    4
    Mercredi 10 Octobre à 07:47

    bonjour  pt canard    c'est vrai que manger bio,  se servir chez les producteurs locaux  a un coût   

    heureusement y a le jardin où rien n'est traité  mais l'eau de la rivière est elle polluée ?

    mille excuses  hier je t'ai mis un mail  mais j'ai oublié de mettre le com

    bonne journée  bises Cathline

    5
    Mercredi 10 Octobre à 10:55

    J'ai déjà signé la pétition .. même ce que l'on produit dans le jardin est contaminé par les pesticides environnants. Quand est-ce que nos politiques vont se réveiller au lieu de laisser place à Monsanto et Cie.

    6
    Samedi 13 Octobre à 10:00
    Bonjour,

    Je me ferais volontiers coquelicot, échappé de mon jardin pour aller courir la nature ! Le glyphosate ne s’en remettra pas si nous sommes des millions à l’étouffer de nos racines vrillantes. Merci pour cet article salutairement engagé, à travers lequel je découvre ce très joli blog, que je vais m’empresser de lire par le menu.

    Bon, doux et fleuri week-end,
    Geontran.
      • Lundi 15 Octobre à 11:50

        Bonjour Geontran : Votre lettre à Tanaisie est comme une éclaboussure de soleil en cette première et enfin véritable journée pluvieuse d'automne. Un régal de lecture au goût parfumé en panache citron-chocolat qui me laisse pantois. Merci de votre Passage chez Canardjaune et des petits mots posés en commentaire.Bonne journée en compagnie de votre Dame Tanaisie

    7
    Lundi 15 Octobre à 11:56

    Oui, j'ai signé des deux mains !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :