• Animiste ou écopaïen ?

    Dans un pétale de rose, je sens la présence de la création du monde. Suis-je un animiste ?

     

    Animiste ou écopaïen ?

    Dans les petits cailloux qui crissent sous mes pas, et qui laissent songeuse ma petite fille, j’entends la voix des dieux du cosmos. Suis-je un écopaïen ?

    Animiste ou écopaïen ? Dans les clairières à ciel ouvert abandonnées ressemblant au chaos, le silence m'interpelle et m'appelle à la prière. Suis-je un animiste ?

    Animiste ou écopaïen ?

    Dans le gland du chêne emporté et perdu par l’écureuil, la puissance de la vie des forêts sonne la renaissance du mystique. Suis-un écopaïen ?

    Animiste ou écopaïen ?

    Dans le courant du fleuve, sang de Gaïa, où je me baigne chaque été, les vibrations divines caressent ma peau qui frissonne. Suis-je un animiste ?

    Animiste ou écopaïen ?

    Dans la minuscule fleur qui s'accroche au mur de pierres sèches, et que l'abeille visite, une larme de joie coule sur ma joue. J'y sens la force et la présence des esprits des dieux . Suis-je un écopaïen ?

    Animiste ou écopaïen ? Dans le vent qui filtre au travers des frondaisons qui murmurent des chants d'oiseaux, je pressens l'invitation aux forces des âmes. Suis-je un animiste ?

    Animiste ou écopaïen ?

     Je crois aux forces de l’esprit, je suis un animiste et un écopaïen.

     


    3 commentaires
  • Du hors-sol en pleine terreDu hors-sol en pleine terreBien fixées plein sol, mes clandestines locataires Doronic semées naturellement au jardin par un oiseau se portent bien. Depuis début mars elles me jettent à la figure mille soleils endimanchés d'un jaune à faire pâlir le rouge de mes géraniums ancrés en pots de terre cuite hors sol

    afin de couler l'hiver des jours moins frileux sous le verre de la véranda.

    Du hors-sol en pleine terre

    Pleine terre et hors sol se renvoient la balle de l'avenir de l'humanité. La majorité des fraises que nous engloutissons en ce moment sont cultivées hors-sol et font le bonheur des grand groupes d'agrochimie « Bayer-Monsanto » réunis qui se sont accaparés de nos graines en les brevetant. Soixante pour-cent des semences sont entre leurs mains.

    Du hors-sol en pleine terre

    Ce hold-up du vivant est le talon d’Achille de notre civilisation présente. COV vous connaissez ? Ce sigle renferme la certification d’obtention végétale. L'industrie semencière manipule et crée ainsi des chimères . Ces graines ne sont pas reproductibles à l'infini comme nos semences millénaires patiemment croisées avec le temps par nos paysans amoureux du sol. Ils ne sont plus autorisés à cultiver ces graines ancestrales pour la vente.

    Du hors-sol en pleine terre Chaque année les « exploitants » agricoles sont ainsi obligés d’acheter de nouveaux grains pour enrober de vert notre si belle campagne de France. C'est par là que tout va s'écrouler en un temps record. Ce mode de production hyper standard pour Hypermarchés va à l'encontre de la biodiversité. Elle s’effondre à la vitesse de notre Du hors-sol en pleine terresuper TGV ouest Atlantique bientôt sur les rails de la grande Aquitaine inondée les étés d'un maïs sans âme. Ces graines sont étroitement dépendantes d’intrants : Engrais chimiques, pesticides, herbicides et insecticides. Une poudrière pour anéantir la planète . Ce hors-sol en devenir c'est le sous-sol fossoyeur de la vie de l'homme de demain..

    Du hors-sol en pleine terre

    En France, 90% des semences appartiennent à seulement cinq multinationales. Presque tous les fruits, légumes et céréales que nous ingurgitons (y compris production Bio) proviennent de graines fabriquées hors sol en laboratoires par Monsanto ou Limagrain. Même taille, même forme, même couleur , c'est l'idéal pour nos Leclercs, Géants Casino , Intermarché, Carrefour et Market compagnie qui vendent ainsi du monotone standard biocide.

    Du hors-sol en pleine terre

    Je retourne voir ma doronic gentiment offerte par un clandestin oiseau et je vais arroser mes géraniums standards si fragiles en cette période de disette d'eau de pluie. L'été sera sec, très sec; c'est mon jardin qui me le dit.

    Du hors-sol en pleine terre

    Bon week-end à toutes et tous.

    Du hors-sol en pleine terre

     


    2 commentaires
  • Arbre de Judée En ce 21 avril 2017, les arbres de Judée au jardin sont resplendissants de couleur.  Le magenta leur va à merveille.

    Arbre de Judée

    Ils sont en pleine floraison et comme ils adorent l'air frais et sec, ils sont gâtés par la météo du moment.

    Arbre de Judée A contempler sans modération.

    Bonne journée

     


    3 commentaires
  •  

    Il n'y a pas encore si longtemps, le moi de mai était généralement le temps des roses ; ça, c'était sans compter avec le dérèglement climatique.

    Maintenant à la mi-avril on est parfois en mai avec les roses en fleurs et le lendemain en février avec un vent fou glacial qui casse toutes ces fragilités en beautés cristallines.

    Tout est chamboulé, alors vivons l'instant présent, celui du 20 avril 2017 au jardin. 

    Bonne journée

     


    2 commentaires
  •  

    Après l'au-revoir de Maman,

    naissance d'une mésange

    les bonjours des nouveaux locataires de sa maison.

    Cette année ils sont très nombreux.

    Le couple de mésanges a bien travaillé pour assurer un bon nettoyage futur au jardin.

     

    Merci Dame Nature

    Bonne semaine à toutes et tous


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique