• Vous avez dit Biomasse?...Alerte rouge Météo

    Vous avez dit Biomasse?...La région PACA (Provence-Alpes-Cote d'Azur) très urbanisée sur son littoral marin est très gourmande en besoins énergétiques. Notre belle et médiatique ministre de l'environnement, la reine de l’ego « Ségo » lors de la COP21 a trouvé la solution dans son chapeau de magicienne pour produire de la fée électricité en ces lieux carencés en énergie bleu-blanc-rouge. « Transition-énergétique », le couple mots miraculeux pour redonner du souffle à des besoins électriques inutiles sans cesse croissants. Un feux vert gouvernemental est donc offert en larges subventions d’État (1,5 milliard d'Euros sonnants et trébuchants) pour que la centrale électrique charbon « sale » de Gardane en bouche du Rhône soit partiellement convertie en biomasse bois de chauffage « propre ». « Bio » c'est bien beau, mais couplé à « masse » difficilement conciliable. Une seule tranche la N° 4 est (heureusement) concernée par ce gigantesque fiasco dont notre ministre est une experte en la chose publique dilapidée. Voir ICI Cette tranche N°4 en Bouche du Rhône assoiffée d'énergie ne fait pas dans la dentelle pour trancher et saucissonner les forêts méditerranéennes environnantes.

    Une fois convertie elle brûlera 850 000 tonnes de bois par an, soit 2300 tonnes par jour !... Bonjour les dégâts environnementaux. La noria des camions en chenilles processionnaires pour apporter tout ce combustible a de futurs beaux jours par ici. Mais ce n'est pas tout, car nettement insuffisant pour éclairer les lanternes et écrans-tablettes des chaumières de nos amis de ces lieux pourtant gorgés de soleil pour thermique-solaire absent. ( Chercher l'erreur d'investissement Madame la Ministre). D'autres projets en développement non-durable frétillent par ici. .150 000 tonnes de bois / an pour la centrale de Pierrelatte (Drôme), 180 000 tonnes de bois / an pour celle de Brignoles (Var) , sans compter la bagatelle de 1,2 Million de tonnes d'or forestier pour la petite papeterie de Tarascon. (Bouche du Rhône). Voir ICI La soif de bois s'accroît de façon exponentielle par ici. Hélas la forêt méditerranéenne alentour n'est pas en mesure de fournir tout ce bio bois de combustion durable. Via le port de Marseille, les forêts brésiliennes d'Amazonie ferons le joint-venture pour recycler du bois non certifié propre . Le développement durable est mal parti entre les mains de nos dirigeants qui gouvernent en chiffre, jamais en terme de possibilités de bio-vie. Nous vivons une époque formidable en biomasse d'Euros mais pleine de périls pour notre avenir. Les avis de tempêtes et alertes rouges météo vont se multiplier.

    Bonne semaine à toutes et tous.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 6 Février à 11:49

    L'écologie, dévoyée,  est devenue synonyme de rentabilité.

    2
    Jeudi 9 Février à 08:52
    francinea

    Bonjour, les chiffres sont impressionnants et parlent d'eux mêmes; l'argent gouverne le monde, c'est insoluble; je te souhaite une bonne journée, bisous

    3
    Samedi 11 Février à 14:14

    les profits,  toujours les profits  la France d'en haut n'en a jamais assez

    mais la France d'en bas en profite aussi   je ne sais pas où est la solution

    peut être simplement  sommes nous trop nombreux sur terre

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :