• Printemps coronarien

    Printemps coronarien

    Le dérèglement climatique bouscule les températures vers la hausse. Hier 23° à l'ombre dans le jardin de Canardjaune pour le dernier jour de l'hiver. En ce 20 mars 2020, Monsieur le Printemps  entre par la fenêtre de l'été. Les tulipes revêtent déjà leurs robes d'Avril. Les Burlats et Reine-claude éclatent de blancheur. Les narcisses jaune citron de Menton sont déjà passé fleur et ceux qui chantent en multicolore se dorent au déjà chauds après-midis.

    Printemps coronarien

    Confinés de force aux nids, le printemps 2020 restera dans les cœurs des hommes. Par la fenêtre, dehors le soleil les nargue et comme la chèvre de Mr Seguin, difficile de résister à la tentation du dé-confinement. Ce vaurien de printemps coronarien est la première sentence des sottises des hommes . Ce sournois covid-19 n'est que le hors-d’œuvre du grand repas de la dégringolade qui nous guette derrière la haie d'aubépines, en ce 21ème siècle au 1/5 ème déjà consumé .

    Printemps coronarien 

    La dérégulation des marchés financiers va suivre et la bourse imploser malgré le forcing des banquiers en banqueroute qui font chauffer la planche à billets. Plane à l'orée du bois la pénurie des matières premières  qui alimente un système aux capitaux bancals. Ce capitalisme mondialisé ne fait que créer plus d'inégalités. Grâce à ce ralentissement drastique de l'activité humaine, la pollution atmosphérique qui est en marche républicaine ultralibérale à cadence renforcée souffle un peu l'accalmie passagère de cette déconfiture économique imposée . Ironie du sort, alors qu'on pourrait prendre la vie à pleins poumons dehors dans un air plus sain nous sommes confinés à la maison.

    Printemps coronarien 

    Mais dès que ce covid-19 va s'évanouir dans les méandres de l'histoire des hommes, ces derniers vont s'empresser de poursuivre la donne d'une croissance artificielle pour nourrir un produit intérieur brut (PIB) con-coqueté par les bruts et brutes de service qui jouent à poker menteur quotidiennement.

    Printemps coronarien

    Exemple :_" Nous sommes en guerre" dixit le chef de l'Etat français, Monsieur Macron

    -"Nous réclamons des munitions, monsieur le Président" répondent les médecins.

    Où sont les masques pour combattre l'ennemi invisible? Les médecins, infirmières, aides soignantes sont les soldats du feu des hôpitaux. Ils et elles réclament à cors et à cris ces grenades pour dégoupiller l'ennemi. Hélas ils arrivent contingentés. Cette distribution en goutte à goutte fait déborder le vase qui à son tour envenime la goutte aux nez des malades qui tombent comme des mouches terrassées par le DTT Covid-19. Tous ces malades sont victimes de cette monstrueuse imprévoyance. 

    Printemps coronarien

    Depuis décembre nos dirigeants observaient le malheur de la Chine et pensaient que la déferlante Codiv-19 ne franchirait pas la muraille et s'arrêterait à la frontière de la République Populaire. C'était sans compter sur la mondialisation, cette horrible machine à broyer les hommes. Ce système à circulation rapide des marchandises et des hommes que nos dirigeants de tous bords ont planifié de longue haleine montre ici ses limites. Il faudra en tirer des leçons pour l'après covid-19 sinon le dérèglement climatique alimenté par cette même machine marquera le coup de semonce final pour notre brillante civilisation de l'inconscience tout azimut.

    Printemps coronarien

    Le Covid-19 fait tomber les masques d'un carnaval grotesque manigancé par des politiques aux pitreries outrancières. Le tsunami arrive; tous au confinement dans nos ruches respectives aux alvéoles operculées . Pour l'heure, c'est la seule arme efficace qui nous reste.

    Printemps coronarien 

    Bon week-end à toutes et tous.

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Mars à 13:14

    Mon pauvre petit canard jaune  tu as bien raison hélas !!! 3 fois hélas   

    je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir, surtout l'après covid,  mais j'ai bien peur que les gouvernements du monde

    n'en tirent pas forcément les bonnes leçons

    En attendant, restez chez vous, le pire est sans aucun doute, devant nous 

    prenez soin de vous   je vous embrasse tous les deux Cathline

    2
    Dimanche 22 Mars à 17:40

    Cette croise n'est pas gérée, à l'image de tout ce que fait ce gouvernement. Incohérence, donc manque  e confiance...

    3
    LABORDE Marie
    Dimanche 22 Mars à 20:15

    Bonsoir Canard jaune, c'est la première fois que je me rends sur votre blog, la présentation est sublime, bravo.

    Moi je suis jaune mais gilet. (mdr) gilet mais au chômage puisque confinée. Bravo également pour l'étal de vos

    constatations qui sont hélas exactes. Où allons nous ? Dieu seul sait et l'avenir nous le dira mais ce n'est pas

    réjouissant. Bonne continuation à vous, j'ai eu votre page par une amie. 

    Amicalement.

    Marie.

      • Dimanche 22 Mars à 20:31

        Bonsoir Marie: Merci de votre passage sur le blog de Canardjaune et du gentil commentaire déposé. Mes très sincères amitiés.  

    4
    Lundi 23 Mars à 09:56

    Tellement d'accord avec toi.. on nous raconte des balivernes, pas besoin de masques, maintenant, il faut laver les emballages des courses .. nos gouvernants sont complètement dépassés par cette catastrophe qui s'ajoute à toutes les erreurs des hommes avides de pouvoir et d'argent. Pour l'heure, on cherche des masques partout .. on se croirait dans un pays sous développé.. Je suis en retraite, bénéficie d'un grand jardin où ce printemps nous nargue en effet.. La nature moins exposée à la pollution tient une petite revanche en ce moment et j'ai cette chance de pouvoir en profiter.. beaucoup de craintes pour ma fille, obligée de travailler et pour tous ceux qui sont en première ligne de cette guerre.. sans munitions.. prends soin de toi, canard jaune !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 23 Mars à 12:40

    Bonjour et bien oui tu as raison en ésperant que vous allez bien avec ce mauvais virus faites bien attention heureusement que j'aie un petit jardin pour prendre l'air  des superbes photos bonne journée bisou Claudine Daniel

    6
    Mardi 24 Mars à 19:16
    francinea

    Bonjour, Roselyne Bachelot avait fait tout un stock de masques par précaution, on lui a reproché, les gouvernements précédents se sont séparé de ce stock, ça coûtait trop cher de les stocker, et on estimait qu'il y avait peu de risques de voir survenir une pandémie; et le peu qui nous restait a été vendu aux chinois par cette incapable de buzyn ! je ne sais pas si on va tirer les leçons de tout ça, et arrêter avec cette mondialisation; je te souhaite une bonne soirée, bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :