• De par leur feuillage,  ces plantes ressemblent à s’y m’éprendre à des bananiers, mais il n’en est rien. Ce sont des Strelitzias nicolai appelés plus communément oiseaux blanc de paradis .

    Elles adorent chaleur et humidité pour progresser pleinement jusqu’à atteindre 10 mètres de hauteur. C’est donc une vivace herbacée géante à éviter dans les petits jardins. L’extraordinaire floraison apparait au printemps et s’épanouit jusqu’au cœur de l’été .

    C’est merveille de voir ces grandes bractées gris violacé qui finissent en cyme de fleurs aux sépales blancs et pétales ressemblant à des langues bleus encre de chine . Elles débordent de vivacité sur la Riviera française et italienne . Originaire d’Afrique du sud, elles sont ici dans leur second paradis du terre.

     

    En juin 2011, j’avais déjà écrit sur ces belles géantes.c'est ICI

    Bon mois de juin 2015 à toutes et tous         

     

     


    6 commentaires
  • Sur les bords du sentier des douaniers, face à la méditerranée,

    petites bleues m’éclaboussent et me caressent du regard.

    Miracle des fleurs sauvages qu’il nous faut préserver .

    Elles sont les garantes de la biodiversité que nous devons absolument restaurer. 

    Sans elles, point de salut pour nous . 

    Bon dernier week-end du mois de mai 2015

     


    7 commentaires
  • Muguet, convallaria majalis

    Pour ce 1er mai 2015, sous d’épais nuages gris gorgés d’eau, il pleut des bergères de clochettes humides mais notre cœur bien à l'abri et au chaud dans nos poitrines s’en moque éperdument. En battements réguliers de tambour invisible, il nous inonde la tête de rayons de soleil, qui chassent ces nuées de nuages en gouttelettes incessantes. 65 mm d'eau dans le pluviomètre de mon jardin sur 24 heures! Qui dit-mieux en d'autres coins de l'hexagone pour un premier jour de mai? Le Mont Aigoual et les Savoies peut-être? En attendant le retour du soleil, prévu par nos prévisionnistes-illusionnistes en début de semaine prochaine, je vous souhaite une

                Bonne fête du muguet à toutes et tous.

    Nom botanique : Convallaria majalis

    Caractéristiques : 10-25 cm. Fleurs blanches, en grelots, penchées,5-8 mm (avril-mai), en grappe unilatérale sur une hampe, parfumées. Pétales soudés à la base, extrémité rabattue. Feuilles (2-3) lancéolées entourant la hampe

    Habitat : Forêts de feuillus, fourrés, sur sols calcaires. Absent dans le midi méditerranéen.

     

     

     

    Particularités : Contient des glucosides toxiques agissant sur le cœur,

    Fruits : baies rouges, graines bleues, dispersées par les animaux. Pollinisation par les insectes

     

    Photo et commentaire  Canardjaune

     

    Texte source tiré du « Guide de la flore » édition « Flammarion » de la bibliothèque de Canardjaune     


    5 commentaires
  • Bonjour,

    Dans le jardin de Canardjaune, 100% en cultures naturelles, des oiseaux heureux d’y vivre, bâtissent des œuvres d’art dignes des meilleurs architectes de France et de Navarre. Ce matin en sortant de son nid douillet pour faire son tour habituel parmi sa famille de végétaux préférés, Canardjaune se heurte à l’une d’entre-elles. Un nid tombé du nid d’un arbre permet à Canardjaune d’en admirer tout le labeur. Et de s’interroger : «Comment un si petit oiseau doté de seulement un minuscule fin bec peut-il réaliser une telle cathédrale de mystère ? ».

    Bon dimanche 26 avril 2015 et bonne semaine à venir à toutes et tous.

                               


    5 commentaires
  • Bonjour,

    Telle la chèvre de Monsieur Seguin en manque de Liberté, Canardjaune s’échappe de temps en temps hors de son nid douillet pour s’élancer vers des sommets montagneux. Comme il possède un merveilleux jardin, il doit alors en déléguer la surveillance à sa charmante voisine qui s’acquitte de cette mission avec brio et émerveillement. Ainsi, cette semaine alors que Canardjaune, jouait loin de son jardin, avec la cime du Restaud et le col du berceau, voisine « charmante » lui à envoyé par courriel ( miracle des nouvelles technologies de l'informatique communicante) la floraison des Clivias restés là-bas au jardin. Oh ! Nature comme tu réalises des prodiges, tes clivias s’éclatent de beauté. C’est la pleine floraison de ces plantes. Regardez les, admirez les, prenez en plein la vue pour vous régénérer la pupille des yeux.

    Les quatre premières photos sont du jardin de Canardjaune,

    les deux dernières photos des jardins de Fontvieille à Monaco .

    Là haut sur la montagne,

     

    point de clivias mais des débordements de joies profondes.

     

     

    A chacun son partage.

     

     Bonne journée de vendredi et bon week-end à venir .

         

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique