• Depuis la nuit des temps, pintades sans plume ni cri strident comme les volatils de basse-cour, nos belles fritillaires chaque année arborent leurs clochettes renversantes et j'en suis tout renversé d'émotion. Quel style pour attirer les prétendants butineurs ! Elles sont si belles et si fragiles que je n'ose, sauf des yeux, les toucher. Cette année elles ont un mois d'avance sur la date almanach  du facteur. Il y a trois semaines, un mètre d'eau les submergeait.  

    Pourtant chaque année je croise du regard des moissonneurs sans aucun scrupule qui en cueillent d'énormes bouquets. Oh ! sacrilège, ces plantes sauvages sont : " Espèce classée prioritaire dans la liste rouge de la société botanique du Centre-Ouest. Les fritillaires sont également protégées dans six régions de notre belle France et une trentaine de départements". Il est strictement interdit de les prélever pour en confectionner des bouquets.

    À l'entrée de cette zone classée Natura 2000 le panneau d'informations le précise bien clairement. Hélas ces quidams ne respectent rien. Ont-ils seulement le respect d'eux-mêmes ?

    Résultat année après année, le nombre de ces jolies princesses des sous-bois clair et humides va en diminuant drastiquement. Dommage, elles sont une des veilleuses de la biodiversité de ces lieux.

    De minuscules insectes rouges y sont associés : « le criocère du Lys ». Ils vont ainsi disparaître, n'ayant bientôt plus leurs compagne végétale hôte de vie sur terre. Décidément le monde d'aujourd'hui est renversant de stupidités.

    Bon week-end-end à toutes et tous.

     

    Mêmes lieux sur le même sujet. C'est  ICI et encore ICI 

     


    8 commentaires
  • Officiellement sur l'almanach du facteur 2021, le printemps arrive le 20 mars à 9heures 37 minutes.

    Cette année encore , il a pris une bonne longueur d'avance pour se caler le 1 mars à zéro heure zéro minute et une seconde sur le calendrier de nos amis météorologistes.

    Le décalage est manifeste au jardin. Toutes les plantes s'éveillent à la floraison . Le printemps explose en une myriade de couleurs digne d'un arc en ciel végétalisé.

    Narcisses se dressent fièrement et s'éclaboussent d'un jaune à faire pâlir celui d'un petit caneton jaune juste sortit de sa chaude coquille protectrice.

    Les primevères s'offrent des tons variés parfois indescriptibles tellement que les accouplements consanguins des années précédentes ont été mélangés.

    Papillons, abeilles et autre gente ailée du règne des insectes en sont sûrement à l'origine. Finalement les grands peintres du tableau printanier sont l’œuvre d'une chitine en squelette inversé.

    Rebelles à l'hiver, les violettes sont reines jusque en bordure de trottoir. Elles y comptent le nombre de voitures qui leur envoient des gaz carboniques douteux pour leur bonne santé.

    Mais au fond du jardin elles tapissent l'herbe en une draperie odorante d'un bleu outre-mer profond.

    Les arbres à noyaux, notamment les pruniers sont les premiers à enchanter le ciel. Leur ramure foisonne d'une constellation étoilée comme pour rendre hommage à la voie lactée.

    Les premiers Roberts s'endiablent en papillons volages.

    Le printemps

    est bien là

    avant l'heure

    de l'almanach.

    Il va vite s'effacer pour céder la place à un été durable et sans pitié pour faner ce joli tableau ensoleillé.

     

    Bon

    mercredi

    3 mars 2021

    à

    toutes

    et

    tous.


    7 commentaires
  • Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

    Ce soir Monsieur Soleil avait rendez-vous avec la pleine lune sur Dame Terre. Pour ne pas être en reste , avec la beauté du geste, il a revêtu une nuisette dorée, un beau costume de soirée.

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

     

    _« Oh !dame Lune je vous offre mon aura pour vous permettre de briller durant mon sommeil bien mérité. ».

     

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

    _« C'est avec grâce que j'en accepte une petite dose afin de ne point trop troubler Dame Terre qui a de plus en plus de mal à supporter les hommes qui grapillent en parasites sur sa carapace ».

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

     

    _ « Je vous approuve chère Lune, si je suis si bien costumé, c'est en partie, leur forte activité qui m'autorise à être ainsi habillé en ce dernier crépuscule d'un mois de février parfait. ».

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

     

    _ « En somme sans la bêtise des hommes l'atmosphère de Dame Terre serait plus respirable et vous ne seriez point devant moi aussi bien attifé. » lui répond Dame Lune.

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

     

    _ « Oui, je dois bien vous l'avouer, il sont sots et j'en profite moi le seigneur de cette galaxie. Je joue de ma lumière, pendant que leurs dirigeants feignent d'abuser d'une bien maigre supériorité lumineuse en faisant travailler leur sujets en résignés confinés. Le pot aux roses de leur crise sanitaire qui n'est qu'un avatar de mensonges pour faire avancer leur troupe, ne va pas tarder à se lézarder ».

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

     

    _ « Vous avez parfaitement raison Monsieur Soleil, lui rétorque Dame Lune. l'état de non-droit sur planète Terre, depuis un an déjà perdure, mais cela ne va point durer ».

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

     

    _ « Le bout du tunnel de sortie de leur crise sanitaire approche. Les règlements de compte vont éclater en plein éblouissement solaire. Cette mascarade n'a que trop duré pour dame Terre. Vous Dame Lune et moi Monsieur Soleil, on va bien rigoler. Je vous souhaite une bonne veille nocturne, je vais me coucher ».

     

    Soleil-Lune un dernier jour de février parfait

    Ces photos ont été prises ce soir 28 février 2021 au fond de mon jardin.

    Bonne nuit à toutes et tous et bonne semaine.


    4 commentaires
  • Sur fond d'un nuage à peine voilé, ce soir la violence lumineuse du soleil couchant était encore plus intense que la veille. Ce fut pour ma part un régal à observer. En deux minutes tout s'est joué. Quel beau spectacle. La valse des couleurs chaudes de l'espace temps cosmique m'a ébloui la rétine.

     

    En quelque secondes, ce fut un véritable échange capillaire sanguin de notre étoile solaire.

     

    Rien à ajouter en mots

    ***

     

    Tout est dans l'image.

    Bon week-end

    à toutes et tous.


    7 commentaires
  • Ces derniers jours, avez-vous remarqué le yo-yo des températures de l'air ambiant extérieur que nous respirons ,chacun d'entre nous à raison de douze mètres cubes par 24 heures ?

    Cet air porté par des vents de sud , est en effet chargé de sable venu d’Afrique, de particules fines en suspension venues d'Espagne et autres substances diverses et variées locales de nos activités automobiles, industrielles et agricoles.

    Le mélange de toutes cette mélasse d'aérosols favorise une modification considérable des températures et de la qualité de l'air.

    Ainsi aujourd'hui nous avons largement dépassé le quota supérieur des températures d'un mois de février qualifié de normal pour nos amis météorologues. Il s'y est ajouté de larges doses de particules fines en suspension. 

     

    Résultat, nous avons bénéficié d'un couchant de soleil digne de la planète mars. La pollution de l'air pas bonne pour nos petits poumons d'humain, et la chaleur de l'air par fameuse pour les plantes de nos jardins en ce mois de février, ont finalement un peu de bon pour nos yeux avides de belles choses. Cela nous a permis ce soir de contempler le ciel sous des couleurs orangées.

    Bonne soirée à toutes et tous et bonne nuit

     


    6 commentaires